03/10/2011

Imagine a Green World: le Tour du Monde de 2 amis belges!

Nathalie et Alain sont comme vous et moi…des belges avec leurs joies de vivre, leurs soucis à régler, leurs qualités à partager et leurs défauts à améliorer!

A cette seule différence que cet avocat et cette psychologue ont osé appréhender autrement la route de la vie et ont decidé de mettre tout en oeuvre pour réaliser pleinement un de leurs rêves: celui de partir pour un Tour du Monde de 3 ans afin de découvrir les secrets de Notre Terre, les richesses de Notre Nature, les enseignements d'autres cultures, vivre intensément de nouveaux "petits bonheurs du terroir", être à l'écoute des expériences vécues au travers des rencontres du voyage et très certainement répondre à certaines de leurs interrogations.

Au plus profond d’eux mêmes, ils veulent revenir aux bonheurs simples de l’existence. Pour ce faire, Alain me souligne " nous avons entrepris de nous purger de l’ensemble des souhaits superflus initiés par un modèle de vie qui repose sur le soutien de la consommation. Avec cette prise de conscience simple, dans notre vie moderne nous sommes très préoccupés par le fait de gagner beaucoup d’argent. La question finalement est pourquoi faire? Petit à petit, nous remarquons que les gens se donnent beoucoup de mal pour des frivolités, des voitures exagérément chères, de l’immobilier surévalué, un coût de la vie exhorbitant pour une qualité de vie sans cesse en baisse. Ils dépensent généralement bien mal leur petite économie...En réalité, ces plaisirs coûtent très chers et rendent les gens très peu heureux. Nous pensons au contraire que les plaisirs qui coûtent peu sont bien plus enthousiasmant et qu’au contraire, nous pourrions bien vivre dans une époque où finalement la vraie recherche de la qualité de vie serait d’avoir plus de temps pour soi, de choisir un travail qui permet de vivre simplement et de renoncer aux plaisirs coûteux et superflus pour se tourner vers l’essentiel. C’est ce projet que nous expérimentons maintenant et qui semble dejà rejoindre nos attentes. Regardons un peu du côté de la Nature. C’est comme ça que nous aurions toujours du continuer à vivre...".   

tour du monde,philosophie

Il est sportif, elle est spitante, il est fervant de philosophie, elle aime la psychologie, il adore l'aventure, elle privilégie la sagesse, tous deux sont fans de nature et de découvertes, se satisfont de peu pour échanger un sourire ... Alain, ancien routard est l’instigateur de ce projet. Nathalie, avec une certaine appréhension au départ, à été progressivement conquise par l’idée de s'évader à un tel point qu’elle en devint le moteur au même titre que son mari. A deux, ils ont décidé de partir pour ce Tour du monde qui porte le nom de code “Imagine a Green World”.

Cela fait plus d’une année qu’ils sont sur la "route de la découverte". A cet instant, ils viennent de poser le pied en Colombie pour y vivre un mois. Je suis allé à leur rencontre pour vous livrer quelques éléments de leur jardin secret et vous faire partager leur récit. Méditons sur leur témoignage et soyons, nous aussi, inspirés à aller jusqu'au bout de nos rêves, aussi petits ou aussi excentriques qu'ils soient. 

Pourquoi avoir intitulé votre Tour du Monde "Imagine a Green World"?

En fait, nous aspirons pour nous-mêmes et pour les autres à un changement de mentalité. Un changement qui irait vers une vie plus simple, plus modeste et qui serait tournée davantage vers la possibilité de vivre plus profondément. Nous avons intitulé notre site "Imagine a Green World" car nous croyons que pour atteindre cet objectif, il faut remplacer les aspirations patrimoniales présentent dans les sociétés consuméristes par des désirs plus simples. Selon nous, le fait de se tourner vers une vie proche de la nature (humaine, animale et végétale) facilite grandement la réalisation de cet objectif.  

Jusqu'a présent, quel est votre Top 3 des sites naturels découverts et why?

Quelle question difficile ! Une sélection de trois sites est ardue. Disons que nous avons aimé beaucoup d'endroits différents soit car la nature y est réellement stupéfiante soit parce que les gens qui vivent dans ces sites parviennent à avoir une qualité de vie exceptionnelle avec très peu de choses parce qu’ils vivent encore des produits du sol.

Voici donc un petit aperçu:  

1. Le parc national de Banff en Alberta au Canada. Il s'agit d'un parc national situé en plein coeur des fameuses "Rocky Mountains" ou "Rocheuses". La chaîne de montagnes y est vraiment impressionnantes et la faune et la flore magnifique. Le village de Banff est constamment visité par des biches qui se promènent au gré des rues. Même si le Canada n'est certes plus le modèle écologique que nous serions en droit d'attendre d'une telle région (notamment à cause des chantiers d'exploitation pétrolières en Alberta), les parcs nationaux restent des endroits protégés et la nature y est très belle.   

tour du monde,philosophie, Nature, Green World, Tour du monde,

2. La région du Chiapas au Mexique. Assez méconnue du grand tourisme au Mexique qui se concentre sur la côte caribéenne du Yucatan (Cancun ou Tulum), la région du Chiapas (entre San Cristobal de las Casas et Palenque) est fabuleuse. Elle est parsemée de montagnes verdoyantes splendides où habitent principalement des peuples Mayas vivant encore leurs traditions et récoltant encore des produits locaux savoureux (notamment une fabuleuse quantité de fruits divers). Bien que ces peuples soient très pauvres si nous nous basons sur des critères occidentaux (télé, voitures, etc...), leur qualité de vie est fantastique car ils peuvent manger très bien en vivant au sein d'une nature d'une richesse exceptionnelle. Finalement la qualité de vie des gens qui peuplent ces collines est bien meilleure que beaucoup de gens qui vivent concentrés dans des régions urbaines où la vie est généralement hors de prix.   

tour du monde,philosophie

3. La région de Viñales à Cuba. Cuba évidemment pour sa volonté d'entretenir un autre modèle de société où la solidarité supplante la capitalisation. La région de Viñales et ses Mogotes est un paradis terrestre. Un enchantement pour un peintre. Ici, la vie rurale se dessine dans une nature d'une beauté buccolique enivrante. La vie rurale et paysanne s'y déroule encore comme elle devait se dérouler dans nos régions occidentales au 19è siècle. Pas de machines, pas d’engrais : ici c'est la charrue tirée par des bœufs splendides et du crottin de cheval. La contemplation des champs de tabac est un bonheur et les produits locaux sont savoureux. Par la force des choses et l'absence bienfaisante de l'industrialisation destinée à produire en masse, Cuba est un paradis écologique ou l'on se déplace encore le long des routes en marchant, en vélo ou à cheval. Le cheval est encore très important dans toutes les régions de Cuba et c'est un vrai Bonheur. Cuba, Hasta siempre !  

tour du monde,philosophie

Cela fait déjà 1 an que vous êtes sur la route...hormis les merveilles de ce monde...quels sont les 2 objectifs essentiels à ce changement de vie ?

Nath=>  

1. Se libérer de l'activité frénétique et stérile de nos sociétés de type occidentale pour avoir du temps à donner aux autres,

2. Vivre dans un site où la nature de par sa force et sa beauté rappelle aux hommes qu'elle est bien présente et qu'il faut la respecter, faute d'aller au devant de sérieux problèmes écologiques.

 Alain=>  

1. Enrayer le système consumériste occidental pour se tourner vers une vie remplie de bonheurs simples où l'on ne consomme ce que l'on a réellement besoin.

2. Faire les activités qui nous plaisent réellement en allant à la rencontre de ce que nous sommes et aimons réellement en laissant de côté toutes autres perspectives financières. 

En étant ainsi à la découverte de l'inconnu et de l'imprévisible, on renonce aussi à bien des choses essentielles que l'on aime (famille, amis, répères...), comment se prépare t'on psychologiquement, mentalement à ce choix?  

Si je voulais répondre complètement à cette question, j'ecrirais sans doute des pages: Il arrive un âge dans la vie de tout un chacun où l'on est suffisammemt mûr pour savoir ce que l'on veut. Vivre sa vie, son projet, cheminer vers son bonheur nécessite d'être suffisammet fort pour vivre sa vie et ce en totale indépendance par rapport à sa famille, ses amis, les pressions sociales ou éducationnelles. On peut vivre avec les autres mais sûrement pas pour les autres. Même les plus grands altruistes ont vécu leur projet personnel fût-il d'aider les autres. Nous avons depuis longtemps quitté cet état d'esprit qui consiste à mettre sa vie entre parenthèses pour se trouver les excuses de n'avoir pas le courage de vivre ses idées. Pour nous donc, même si notre famille, nos amis sont très importants, ils ne sauraient remplacer ou se substituer à nos aspirations fondamemtales. Nos projets sont donc bien plus importants que nos racines - lesquelles sont d'ici et d'ailleurs - et nous n'avons pas de difficultés à avancer sur notre route.   

tour du monde,philosophie

Quid des préparatifs, de la logistique qui je sais ont durés plus de 8 mois...est-ce abordable pour tout un chacun, faut-il un budget moyen de 25.000-Euro/an pour réaliser et vivre pleinement son Tour du monde ?   

Nos sacs à dos ne sont pas plus grands que ceux que prennent la plupart des gens pour aller a la piscine du coin. Nous ne portons quasiment rien sauf le strict minimun : un pantalon, une paire de chaussures, un T- shirt, une paire de chaussettes ... et une guitare pour sympathiser avec les autres voyageurs autour de quelques chansons.

Le buget dépend bien évidemment de la façon dont les gens voyagent. Nous avons fait énormèmemt de stop, nous nous sommes déplacés en vélo, nous dormons dans des petits hôtels de voyageurs, nous travaillons parfois pour payer nos nuits dans les hôtels....

Quelques exemples: nous avons du boire deux bouteilles de vin rouge en un an, nous ne savons plus la dernière fois que nous avons mangé un morceau de viande, ni de poisson.

Alors que certains se paient des billets pour un tour du monde en avion qui coûte pas loin de 2.500-Euros, nous n'avons pris qu'un seul avion en un an, nous avons parfois dormi dans des endroits insalubres, etc....

Nous dépensons réellememt très peu d'argent.

Les gens ne savent génèralement pas que l'on peut vivre avec très peu de revenus et trouver encore des solutions.

Nous terminerons en citant Mère Theressa même si je ne suis pas de cette confession là " la pauvreté est une bénèdiction, car elle supprime tous les obstacles qui nous éloigne de Dieu". Nous aurions tendance à dire dans cette mouvance que : " Le dénuement est une bénédiction car il supprime tous les obstacles qui nous éloigne de nous".   

Que conseilleriez-vous à tous ces adultes qui souffrent du "stress urbain", qui s'engouffrent dans leur "routine" quotidienne ou qui aspirent à réaliser leurs rêves sans jamais oser franchir le pas?  

Vaste débat où nous pourrions écrire un livre sans doute. Nous résumerions en disant  ceci : "on a jamais vu un compte en banque suivre un corbillard".

La vie est très courte et lorsque l'on n'est bien né c'est-à-dire dans nos sociétés occidentales où les gens ploient sous les biens, c'est un scandale de ne pas être heureux. Pour ce faire, nous conseillons aux gens de mettre de côté l'obsession de capitalisation, les pressions sociales castratrices et faire ce qu'ils aiment réellement.  

La vie passe très vite et quand elle est passée, c'est trop tard pour avoir des regrets. Il y a sans doute mieux à faire que de travailler pour une grande banque ou une compagnie d'assurances qui finalement n'en à rien à faire de votre bonheur.  

En ce sens, nous sommes assez proches de la philosophie bouddhiste dans la mesure où il semble évident pour nous que la capitalisation est un véritable obstacle à la réalisation de ses aspirations personnelles.   

tour du monde,philosophie

Quel (s) message (s) souhaitez-vous transmettre aux visiteurs d'Ice & Green ?  

Nath=> Le vrai risque dans la vie, c'est de n'en prendre aucun. Cessez de suivre le troupeau, sortez du lot, la vie vous ouvre ses bras, magnifique et envoûtante pour qui ose sauter le pas.

Alain=> Faisons la peau à un autre mythe : il n'est nullement besoin de travailler dans un grande entreprise pour être heureux. Tout le monde peut demain, être cultivateur de café au Salvador ou employé dans un club de surf en Australie. Peut être gagnerez vous moins d'argent mais combien votre vie sera plus agréable !  

Un tout tout Grand merci pour votre témoignage chers amis...qu'il inspire jeunes, adultes et tout un chacun à aller jusqu'au bout de leurs rêves!

Personnellement, je reste toujours en admiration par rapport à ces inconnus, ses amis qui osent, qui sont inspirés, qui sont les artisants de leur propre vie, qui vont à la recherche d'autrui, d'autres cultures, qui progressivement mettent en branle la réalisation de leurs idées ou/et qui avec persévérance travaillent dur et fort pour accomplir leurs projets et ne laissent aucunement leur devenir être dicté par les méandres de la routine d'un système aux prétentions souvent les meilleurs... Durant nos longues courses en VTT en Fôret de Soignes, Alain et moi avons parcouru, échangé certains de nos rêves les plus fous... Et lui notamment les préparatifs de leur projet "Imagine a Green World" et moi, l'envie de partager mon regard sur cette merveilleuse région qu'est l'Arctique en fondant Arctic05 ...

Ne tournons pas autour du pot, "allons tous jusqu'au bout de nos rêves" sans la moindre hésitation. Ne nous laissons pas scotcher par le dictat "du prêt hypothécaire" ou assomer par un "stress urbain qui se voudrait "omniprésent" ou engouffrer par "une routine du moindre effort"...Voyez Alain, même à 41 ans, cet ancien avocat du barreau de Bruxelles a opté avec sa douce pour vivre pleinement leurs rêves et ainsi découvrir autrement les merveilles de notre Terre...

Et vous chers ami(e)s, chers visiteurs(ices), qu'en dites-vous?

Partagez votre expérience, faîtes-nous aussi découvrir votre projet Nature local ou vécu à l'étranger, vos réalisations, vos conseils, vos coups de gueules, des idées d'évasion en préparation ...

Encourageons ici Alain et Nath dans la continuation de "Imagine a Green World"!

Commentaires

Je n'ai pas encore eu l'occasion de lire imagineagreenworld, mais je pense bien le faire dès ce soir... Votre projet me semble être une bonne source d'inspiration et d'idées pour le voyage que j'entreprends (qui sera malheureusement beaucoup plus court... à peine 3 mois). La valeur des biens matériels est effectivement toute relative, et c'est important de s'en souvenir de temps en temps, afin de ne pas se faire manger tout cru par la futilité rampante qui nous guette... ;)
Peut-être aurons-nous la chance de nous croiser du côté de la Bolivie, où je serai en janvier...

Stan

Écrit par : stan | 03/10/2011

Répondre à ce commentaire

les voyages...les découvertes...Qui ne rêve pas de ça ?
j'ai déjà visité quelques contrées dans ma courte vie y compris Cuba.
Oser faire le saut n'est pas à la portée de tous. de plus il faut oser en ayant un ou des partenaires. partir seul(e) n'est pas facile à tout point de vue.
Quand on est deux et que chacun a déjà les idées, les itinétaires et les buts afin de faire aboutir les projets alors c'est déjà à moitié gagné. Il faut aussi penser à la sécurité, aux diverses formalités administratives, aux risques...La chose la plus importante et non négligable est l'argent. Sans argent pas de tour du monde...aussi ice and green soit-il.

Merveilleux malgré tout pour vous d'avoir la chance mais surtout la possibilité de faire ce genre d'expérience.
Je repasserai lire vos aventures
Bonne route et prenez soin de vous.

Écrit par : jojo | 04/10/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.