30/10/2011

De la Norvège à l’île de Pâques en passant par Bruxelles avec Nicolas Springael!

Mais ouiiii, le nom de cet Artiste photographe belge de 46 ans sonne très certainement à vos oreilles…

Etes-vous déjà l’un de ces nombreux Bruxellois ou étrangers qui ont flâné, déambulé et chiné un dimanche matin dans le quartier bruxellois des Marolles et du Sablon ? Là, respire à une encablure du célèbre marché aux Puces, l’ambiance typique des « ketjes de Bruxelles ». Tout d’un coup, le badaud s’arrête face à la vitrine du 136 rue Blaes. Whaouhhh, de superbes tirages photographiques sont exposés et vous transportent sur une terre d’ailleurs, sur des sites naturels et archéologiques qui respirent culture, évasion et curiosité ou même vers un lieu qui vous rappellera d’excellents souvenirs... 

Rentrez à « L’Instant Présent » sans la moindre hésitation car Nicolas Springael vous accueillera dans sa boutique avec décontraction et sympathie.

Il vous fera découvrir ses merveilles en images et vous racontera une anecdote de voyage si vous le lui demandez. En fait, vous y trouverez un grand choix de photographies d’aventures des quatre coins du monde, des paysages polaires ainsi qu’une large collection de clichés de sa ville natale Bruxelles et de la mer du Nord qu’il aime particulièrement. Son talent, c’est le regard d’un passionné qui apprécie, observe et écoute d’abord son sujet avec respect, discrétion et minutie pour ensuite l’appréhender quelque instant et in fine le sublimer de toutes ses couleurs. 

nicolas springael,photographie,artiste,sablon,marché aux puces,norvège,bruxelles,île de pâques,afrique,passion,l'instant présent,livre,namibie,tanzanie,cambodge,lofoten,fjord,île de senja,vesteralen,islande,voyage

Son compagnon de voyage est sans nul doute son appareil photo. Ensemble, ils parcourent des kilomètres à pied à la recherche de « La photographie » qui transcende, qui suscite le sens et le questionnement. Tantôt, nous sommes là avec lui au cœur du Groenland à observer des châteaux de glace immenses de plus de 60 mètres de haut qui se brisent de toute leur force, tantôt nous voilà subjugués par la magie des contrastes de l’Afrique. Ici et là aux Cambodge et en Inde, les visages marqués et les expressions fortes nous invitent à la réflexion…

Sa marque de fabrique est selon moi « l’authenticité du rendu amplifié ». Avec Nicolas Springael, le rêve d’y être devient réalité ! Ses clichés nous transportent au cœur du sujet, évoquent émotions, suscitent amplement la réflexion et le sens du devenir, aiguisent les appétits à ce qu'on se dise un jour « c’est à mon tour de me rendre aussi là-bas pour y respirer avec respect les senteurs et les odeurs du monde et d’ailleurs».     

Je suis donc allé à sa rencontre pour une interview exclusive afin de vous faire partager le ressenti de son dernier voyage en Norvège et la sortie récente de son nouvel ouvrage sur Bruxelles. 

Vous êtes parti récemment vous balader aux îles Lofoten en Norvège - pourquoi avoir choisi cette région du monde?  

En Norvège, et plus particulièrement dans les îles du Nord-Ouest comme les îles Lofoten (2 photos ci-jointes), on entre dans un monde à part, aux confins de l’Europe. Les îles sont nombreuses et vous mènent de découverte en découverte. Il suffit de suivre les petites routes sinueuses le long des fjords, les villages colorés, les petits ports de pêche en activité, les hameaux abandonnés qui se succèdent. 

nicolas springael,photographie,artiste,sablon,marché aux puces,norvège,bruxelles,île de pâques,afrique,passion,l'instant présent,livre,namibie,tanzanie,cambodge,lofoten,fjord,île de senja,vesteralen,islande,voyage

Tout  autour, des chaînes de montagnes abruptes vous donnent le vertige et lorsque l’on arrive au bout de la route, tout au bout, après un dernier virage,  l’Océan… encore lui, immuable et tranquille. L’air du large berce vos jours et vos nuits.   

nicolas springael,photographie,artiste,sablon,marché aux puces,norvège,bruxelles,île de pâques,afrique,passion,l'instant présent,livre,namibie,tanzanie,cambodge,lofoten,fjord,île de senja,vesteralen,islande,voyage

Que vous inspirent la Nature et les paysages variés de ce magnifique pays qu’est la Norvège? 

Dans ces régions situées au-delà du cercle polaire, le temps change constamment. En quelques instants, un ciel ensoleillé se charge de nuages menaçants. Nul besoin d’attendre la bonne lumière, car elle ne viendra peut-être pas. Si par chance elle apparait, elle soulignera toute la majesté et toute la splendeur des paysages. 

nicolas springael,photographie,artiste,sablon,marché aux puces,norvège,bruxelles,île de pâques,afrique,passion,l'instant présent,livre,namibie,tanzanie,cambodge,lofoten,fjord,île de senja,vesteralen,islande,voyage

La lumière peut  jaillir à tout moment  sans appel. Je n’ai expérimenté ce phénomène que sous ces latitudes. C’est pour la proximité permanente avec le rivage, entre océan et montagnes que j’aime voyager dans ces régions âpres et isolées, c’est vrai, mais jamais sans surprises! Il n’y a pas un instant de répit (quand il ne pleut pas trop !).  

Pour ce voyage, j’ai rayonné et photographié l’île de Senja, l’archipel des Vesteralen, et enfin les îles Lofoten. J’ai choisi le mois de septembre pour les couleurs de l’automne. Je ramène de ce voyage de nombreux documents photographiques bruts. La prise de vue ne représente que la partie visible de l’iceberg du travail du photographe. Un long travail de sélection commence, entre autres, extraire les « meilleures » photos !  

nicolas springael,photographie,artiste,sablon,marché aux puces,norvège,bruxelles,île de pâques,afrique,passion,l'instant présent,livre,namibie,tanzanie,cambodge,lofoten,fjord,île de senja,vesteralen,islande,voyage

Ensuite, il faut donner vie aux photographies sélectionnées par un travail minutieux de tirage, afin de trouver l’expression la plus fidèle et la plus subtile de mes découvertes. 

Vous êtes un des plus talentueux reporters photographes belges qui nous ramènent des 4 coins du monde (Tanzanie, Inde, île de Pâques, Islande…) des clichés splendides, que conseilleriez vous aux jeunes qui découvrent la photographie et veulent progresser dans leur passion? 

Mais au fond, qu’est ce qu’une bonne photo, si ce n’est traduire avec ses émotions toute la dimension affective que l’on porte dans le regard lorsqu’on photographie. Il faut aimer ce que l’on voit, le respirer, le savourer pleinement. Et parfois, la magie opère et vous donne un coup de pouce. Le paysage, la lumière et le cadrage s’accordent avec équilibre.  

Vous pourrez découvrir ces nouvelles photos dans les prochains mois à la galerie « L’Instant Présent » mais en attendant et en exclusivité pour « Ice and Green » et "L'Organisation Polaire Internationale Arctic05", voici une courte sélection qui montre l’ambiance qui règne dans ces terres de solitude.   

nicolas springael,photographie,artiste,sablon,marché aux puces,norvège,bruxelles,île de pâques,afrique,passion,l'instant présent,livre,namibie,tanzanie,cambodge,lofoten,fjord,île de senja,vesteralen,islande,voyage

Pour un jeune photographe qui souhaite voyager et travailler en lien avec le « réel » (Je ne parle donc pas de la photographie purement créative et conceptuelle), la meilleure école, avec comme bagages la passion dans le regard et des bases techniques suffisantes, serait de partir seul au bout du monde, sac à dos et boîtier à la main. 

Découvrir le monde, vivre de multiples  expériences et percevoir différentes sensations que l’on ne connait pas naturellement ; se confronter à une autre culture, un autre environnement mais aussi se retrouver sans repères, face à la solitude. Il ne faut jamais perdre de vue que le métier de photographe se pratique souvent seul et en indépendant, qu’une grande partie du temps vous êtes seul à porter votre « barda » et vos projets.   

Enfin, les approches photographiques sont tellement multiples, qu’au coin de la rue se trouvent parfois des choses étonnantes. Le tout est de  traduire votre regard et vos émotions en langage photographique.  

Vous en avez vu des lieux magiques et qui fascinent, quel est l’endroit/ le site naturel qui vous a le plus émerveillé et pourquoi ?  

Quant aux voyages qui m’ont le plus manqués, je vais en citer deux très différents l’un de l’autre, et pourtant… Je me suis rendu à deux reprises sur l’île de Sagar en Inde. Chaque année, au mois de janvier, lors du solstice d’hiver, a lieu le grand pèlerinage du delta du Gange. Les pèlerins s’y rendent nombreux. Tout se passe sur une plage sacrée, ils consacrent par la prière face au soleil levant, l’évaporation du Gange dans l’Océan. Dernier lieu de culte et de purification sur le long voyage que fait le Gange depuis sa source dans l’Himalaya. 

nicolas springael,photographie,artiste,sablon,marché aux puces,norvège,bruxelles,île de pâques,afrique,passion,l'instant présent,livre,namibie,tanzanie,cambodge,lofoten,fjord,île de senja,vesteralen,islande,voyage

Et puis, l’île de Pâques, un des endroits habités parmi le plus reculésgdu monde. Les Géants de pierre (Moai) y sont éternellement présents et symbolisent  par leur force toute l’énergie spirituelle que les hommes portent en eux. La confrontation à ce monde isolé et porteur d’un destin tragique est très émouvante.   

nicolas springael,photographie,artiste,sablon,marché aux puces,norvège,bruxelles,île de pâques,afrique,passion,l'instant présent,livre,namibie,tanzanie,cambodge,lofoten,fjord,île de senja,vesteralen,islande,voyage

Entre ces deux voyages, l’esprit des hommes est en constante recherche de spiritualité, du lien originel qui l’unit à la nature, que ce soit à travers l’Art monumental ou immergé dans les eaux douces et salées, les valeurs du « sacré » accompagnent notre parcours de vie.  

En tant que Bruxellois, cela doit être magnifique d'ainsi publier votre nouvel ouvrage photographique sur votre ville natale que vous aimez tant...Dites-nous en plus en exclusivité ? 

Je publie ce mois-ci un nouvel ouvrage consacré à Bruxelles. « Bruxelles, un jour en hiver », préface de D. Robert.   

J’aime marcher tôt le matin, en hiver dans les rues de Bruxelles. Tout est encore relativement calme, le centre ville devenant un espace urbain où règne dans ses ruelles une atmosphère un peu hors du temps. Je croise quelques passants, j’arpente les avenues, j’observe et je photographie ce qui m’entoure. Ce livre montre en images quelques fragments de ces moments contrastés où la ville émerge d’une nuit d’hiver. Il fait froid et la lumière tarde à venir, mais la marche réchauffe et entretient l’illusion d’être ailleurs.   

nicolas springael,photographie,artiste,sablon,marché aux puces,norvège,bruxelles,île de pâques,afrique,passion,l'instant présent,livre,namibie,tanzanie,cambodge,lofoten,fjord,île de senja,vesteralen,islande,voyage

Si vous souhaitez en savoir plus ou/et offrir à vos amis, vos parents… un magnifique cadeau de fin d’année, d’anniversaire, de Saint Valentin, alors je vous invite à vous rendre à la galerie de Nicolas Springael « L’Instant Présent ».

Adresse du jour=> rue Blaes, 136 à 1000 Bruxelles (à 150 mètres du marché aux puces à la place du Jeu de Balle) - Belgique. D’ailleurs, « L’Instant Présent » est ouvert le jeudi de 10h30 à 16h00, le samedi de 10h30 à 18h00 et le dimanche de 10h30 à 16h00.  

Je vous invite d’ailleurs à surfer sur son site  www.nicolasspringael.be afin de découvrir ses photographies, formats, cadres et ouvrages.   

Les commentaires sont fermés.