17/01/2012

2 frères belges pour un incroyable Tour du Monde Green à vélo!

Voilà déjà 11.000 km d’entamés en vélo sur les 29.000 estimés, voilà déjà 9 contrées traversées avec des rencontres et des souvenirs innombrables, voilà déjà 12 pneus crevés depuis le départ en septembre 2011 de nos deux jeunes frères bruxellois Lucas et Matthieu De Mot pour un Tour du Monde exceptionnel aux allures sportives et environnementales.

Après 2 années de préparation, voilà qu’un rêve d’enfant devient réalité, celui de parcourir 5 continents et de traverser 30 pays en bicyclette à la force des jambes et du mental: “Nous espérons avoir la chance de pouvoir s'enrichir de la beauté de la nature et des diverses cultures qui s'ouvrirons à nous”. 

vélo,sport,fitness,tour du monde,tour de france,cycliste,projet,espagne,argentine,patagonie,good planet,australie,nature,thailand,laos,cap nord,cercle arctique,pédale,cols,kilomètre,environnement

Jeux de couleurs en Patagonie 

Le leitmotiv des deux belges est tout simplement l’Amour et la Passion du sport, l’envie de découvrir de nouveaux horizons, d’aller à la rencontre des autres, de comprendre leurs us et coutumes et de nous faire aussi partager leur ressentis. Bien plus, leur projet du nom de code  North-east-south-west by bike” s'axe autour de 3 objectifs principaux quant à la problématique environnementale:
 

=>sensibiliser le plus grand nombre de personnes pendant leur voyage et à leur retour.

=>voyager en respectant la nature et l’environnement, mais également en limitant au maximum leur empreinte écologique.

=> soutenir Goodplanet.be.une fondation qui a pour but de mettre l’écologie au coeur des consciences.  

C’est en lisant le site de leur récit que je compris que nos deux belges sont eux aussi des aventuriers et des athlètes des temps modernes. Lucas, hockeyeur et sportif de haut niveau s’inspire des prouesses réalisées par ses deux idoles: la navigatrice française Maud Fontenoy (qui a écrit justement l’épilogue de mon livre polaire “L’Appel de l’Arctique”) et l’explorateur polaire Mike Horn. Doué en langues (whaouhhh, 5 langues à son actif), Matthieu aime la découverte et les voyages. Ce projet-ci cadre parfaitement avec le Master qu’il termine en science et gestion de l’environnement à l’UCL.

Nous sommes donc partis à leur rencontre pour une interview exclusive en direct de l'Asie. 

- Vous avez depuis Septembre 2011 parcouru à vélo la Belgique, la France, l’Espagne, le Maroc, le Brésil, l’Argentine, le Chili, l’Australie et la Thaïlande (en ce moment), quelle est pour chacun de vous jusqu'à présent l’expérience ou la leçon de vie qui vous a le plus marqué et que vous souhaitez partager ici avec les visiteurs d’Ice & Green ?  

Lucas=>  "Nous avons déjà traversé 8 pays jusqu’à présent et dans chaque pays nous dormons chez l’habitant. (En 120 jours de voyage nous n’avons payé que deux nuits). Je pense que ce qui m’a le plus marqué sont les valeurs que nous rencontrons sur chaque continent, dans chaque pays. Des valeurs telles que l’accueil, l’entraide, l’amitié, etc. Nous avons rencontrés énormément de gens et nous nous sommes liés d’amitié avec beaucoup. Partout les gens veulent savoir d’où on vient, ce qu’on fait et comment ils peuvent nous aider". vélo,sport,fitness,tour du monde,passion,rêve,sensibiliser,écologie,tour de france,cycliste,projet,espagne,argentine,maroc, france, passion, découvertes, Brésil, bonheur, acceuil, patagonie,good planet,australie,nature,thailande,laos,cap nord,cercle arctique,pédale,cols,kilomètre,environnement,mygale,lucas et matthieu de mot,hockey,mike horn,l'appel de l'arctique,maud fontenoy,bike,aventurier

Nord de la France: belle rencontre avec tout un village! 

Matthieu=> "Effectivement les différences culturelles se sont avérées être de véritables richesses. Jusqu’à présent, chaque culture nous a ouvert la porte pour nous accueillir et nous aider. Les gens sont intrigués par le voyage que nous faisons et ont envie d’y participer à leur manière. Viennent ensuite les longues discussions sur les différences entre nos pays respectifs que nous avons le bonheur, chaque soir, de partager".   vélo,sport,fitness,tour du monde,passion,rêve,sensibiliser,écologie,tour de france,cycliste,projet,espagne,argentine,maroc, france, passion, découvertes, Brésil, bonheur, acceuil, patagonie,good planet,australie,nature,thailande,laos,cap nord,cercle arctique,pédale,cols,kilomètre,environnement,mygale,lucas et matthieu de mot,hockey,mike horn,l'appel de l'arctique,maud fontenoy,bike,aventurier

Maroc, rencontre avec une famille très acceuillante qui ne voulait pas nous laisser partir.

- En quoi votre Tour du monde a une vocation green?

"Premièrement nous voyageons à vélo, un des moyens de transport les plus "Green". Nous évitons en effet tout avion si ce n’est pour traverser des océans. La réussite de notre projet n’aura de valeur à nos yeux que dans le respect absolu de cette exigence. Ensuite, nous pédalons pour une fondation : Goodplanet.beNous tentons, via notre site internet de récolter un maximum de dons afin d’aider Goodplanet.be dans tous ces projet de sensibilisation à l’écologie en Belgique".

- Jusqu’à présent, quels sont les sites naturels qui vous ont le plus impressionnés. Pourquoi ?

Lucas=> "Les hauts plateaux d’Andalousie m’ont fort marqués. C’était nos premiers vrais moments « natures » et les souvenirs de la beauté des paysages qu’on a croisés sont encore bien ancrés dans ma mémoire".

Matthieu=> "En ce qui me concerne, la Patagonie a pour moi été la plus belle région où le contact avec la nature était vraiment particulier. Les distances entre les villages allaient jusqu’à parfois 450 km et nous forçaient au camping sauvage. De plus, les paysages étant tellement plats, nous pouvions voir à plus de 40 km autour de nous et vraiment observer des ciels qui nous offraient des spectacles de lumières inédits. C’est également dans cette région que nous avons pu voir le plus d’animaux jusqu’à présent : pingouins, baleines, lions de mer, guanacos, chevaux, mygales, scorpions, etc.". 

vélo,sport,fitness,tour du monde,tour de france,cycliste,projet,espagne,argentine,patagonie,good planet,australie,nature,thailand,laos,cap nord,cercle arctique,pédale,cols,kilomètre,environnement

Mygale en Patagonie

- A ce jour, vous avez parcourus combien de kilomètres ? Quelle sera votre prochaine étape, le Laos ? Physiquement,  est-ce si éprouvant et quelle est la "potion magique" pour entamer ce type d’aventure sportive et affronter au jour le jour vallées, cols, montagnes, kilomètres, chaleur ou/et froid, d'autres cultures ?

"Nous avons parcourus à ce jours 10700 km. Notre prochain pays est le Laos. Ensuite nous continuerons vers le Nord et atteindrons le Vietnam avant la Chine puis l’Asie centrale avant de commencer à se rapprocher de l’Europe.

Physiquement c’est très éprouvant. Cela a surtout à voir avec le rythme que nous nous imposons.Je pense que n’importe qui pourrait se lancer dans un voyage à vélo sans prérequis physique à conditions de rouler tranquillement et de ne pas être pressé. Sans oubliez par contre que certains pays obligent un rythme très élevé à cause du visa trop court. 

Je pense que la potion magique est l’envie d’y arriver. Certains jours sont très dur et parfois on ne veut pas monter sur notre selle. Certaines régions montagneuse et désertique sont, ont été et seront très difficiles à passer.  Mais nous savons que la satisfaction d’arriver dans de magnifiques endroits à la force des jambes vaut toutes les difficultés".  

- Savez-vous déjà de quelle manière vous aller célébrer votre passage au delà du cercle arctique et votre arrivée au Cap Nord fin août 2012 ?  

"Nous espérons atteindre le Cap Nord vers début août 2012. Un ami nous y attendra et c’est avec beaucoup d’émotions que nous franchirons le cercle polaire car cela constitue un de nos derniers objectifs dans ce voyage. Nous espérons y retrouver les mêmes sensations que nous avons ressenties lors de notre arrivée à Ushuaia (ville la plus australe du monde) avec des conditions difficiles, du vent, du froid mais un bonheur immense de se retrouver dans ces grands espaces. Nous reprendrons ensuite le cap vers le sud afin de retourner en Belgique, cap que nous aurons quitté depuis plus de 8 mois à ce moment-là".  

vélo,sport,fitness,tour du monde,tour de france,cycliste,projet,espagne,argentine,patagonie,good planet,australie,nature,thailand,laos,cap nord,cercle arctique,pédale,cols,kilomètre,environnement

Hauts plateaux d'Andalousie

- Que pourriez-vous conseiller à ces adultes, étudiants... qui souhaitent entreprendre un projet sportif et environnemental de cette envergure?

Lucas=> "Selon moi la préparation est d’une importance capitale. Avoir le matériel adéquat, une connaissance de base en mécanique (pour un voyage à vélo),connaitre les possibilités et les contraintes des visas des régions à traverser. Et pour ceux qui veulent ou qui n’ont pas d’autre choix : prendre le temps de bien préparer la recherche de sponsors.Il vaut mieux attendre et être vraiment prêt plutôt que de partir trop tôt. Nous nous sommes préparés pendant deux années complètes avant de nous lancer".

Matthieu=> "Il est évident que la préparation est capitale pour ce genre de projet. Chaque pièce de notre matériel a son importance et chaque défaut se fait sentir. Cependant, outre le matériel, il y a l’envie de réaliser un rêve que nous avons la chance d’avoir en commun. Pour ce faire, il nous a fallu discuter de chaque point afin d’être sûr d’être en concordance parfaite. Quel itinéraire choisir en prenant compte des envies de chacun. Quel budget. Nombre de kilomètre à parcourir. Des amis viendront-ils nous rejoindre ? Souhaitons-nous être médiatisés ? Etc. Il nous a fallu répondre à toutes ces questions afin de pouvoir se lancer dans cette entreprise commune".

Nous vous invitons à écrire ci-dessous vos messages de soutien afin d'encourager Lucas et Matthieu à la bonne continuation de leur magnifique aventure green et sportive. Suivez au jour le jour l'évolution de leur Tour du Monde pour la Planète sur www.neswbybike.be  !

Par l’intermédiaire de la page parrainage de leur site, vous pouvez parrainer les kilomètres parcourus par nos deux jeunes belges qui se transforment intégralement en dons pour l'association Goodplanet.be - cliquez ici pour en savoir davantage >>  

neswbybike Episode 2 from Jill Boon on Vimeo.

Commentaires

Magnifique interview Pat Ice & superbe challenge pour ces deux belges !

Écrit par : Green-girl | 18/01/2012

Répondre à ce commentaire

Bon courage et surtout bonne route, sincères amitiés.

Écrit par : Godenne | 21/01/2012

Répondre à ce commentaire

bonne route ... votre blog est votre histoire sont tout simplement extraordinaires

Écrit par : bell x one | 22/01/2012

Répondre à ce commentaire

Une leçon de vie, d'abord pour Matthieu et Lucas bien sûr, mais aussi pour leurs proches via leur témoignage, pour les nombreuses rencontres faites tout au long de ce parcours ... initiatique. S'initier à l'ouverture, celle des sens, celle du coeur et donc celle aux autres. C'est la valeur qui manque le plus aux citadins que nous sommes et que nous sommes malheureusement appelés à être de plus en plus nombreux. Un grand coup de chapeau pour l'approche écologique et environnementale. Puisse-te-elle être justement perçue, mais surtout valablement conscientisée (chacun a sa responsabilité et peut changer son empreinte écologique).
Bon vent à tous deux ! (... pas celui qui fait physiquement souffrir ...).

Écrit par : DECAMPS Patricia | 23/01/2012

Répondre à ce commentaire

merci de partager vos photos de votre extraordinaire aventure! bravo et donnez-nous vos impressions sur le monde

Écrit par : moreels | 01/09/2012

Répondre à ce commentaire

J'aimerais faire comme vous que faut il pour se lancé dans ce genre d'aventure.

Écrit par : DELHAYE David | 08/10/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.