29/02/2012

Les Balkans Sauvages (1/2) au Jardin extraordinaire ce 04 mars sur la Une !

Parc National du Montenegro - Alpes Dinariques & chaîne des Balkans

Sommaire Jardin Extraordinaire du 04 mars 2012 à 20H10 sur la Une. 

Document : Les Balkans Sauvages (1/2)

Durant des siècles, les Balkans ont été ravagés par les guerres et les conflits. Paradoxalement, ces guerres ont permis à la nature d'y être largement préservée. Pas de braconnage, pas d'industrialisation ou d'invasion humaine, en certains endroits.

Bien des animaux qui ont disparu des autres pays d'Europe y vivent encore.  Des paysages magiques et majestueux, où tous les biotopes se retrouvent et qui permettent une biodiversité magnifique. Un document en deux parties, qui est un hymne splendide à ce que la nature devait être chez nous, il y a bien longtemps...

Reportage : La Forêt et les chauves-souris de Frédéric Forget

Sans aucun rapport avec le document précédent, même si les chauves-souris, créatures de la nuit, ont souvent été associées à l'image de Dracula, le terrible monarque des carpathes et ses vampires...

Un court métrage de 5', Grand Prix du Meilleur Documentaire à la compétition amateurs du tout récent Festival Nature Namur.

Passionné par les chauves-souris de nos régions et entièrement dévoué à leur préservation, le dr Frédéric Forget nous présente toutes les espèces qui vivent dans nos forêts. Un excellent outil à diffuser sans modération.

 Vespertilion d'Alcathoe (Myotis alcathoe) © P. Nyssen 

Un merci tout particulier à P. Nyssen de Natagora pour avoir accepté la diffusion des clichés du Vespertilion d'Alcathoe sur Ice And Green !

A noter dès à présent dans votre agenda => la Nuit Européenne des Chauves-Souris 2012 sera organisée le samedi 25 août 2012.

17/02/2012

Antarctique, au coeur de la Station polaire belge Princess Elisabeth...

Aujourd'hui, c'est au tour d'Olivier Pierre, journaliste belge chez RTL-TVI de découvrir les vents glacés du 6ème continent, de voir, d'entendre, de toucher et de ressentir l'Antarctique dans sa forme la plus pure.

Le voilà en ce moment  et ce depuis quelques mois au coeur de la Station polaire belge Princess Elisabeth à enregistrer des images inédites tant pour des séquences que vous avez déjà pu regarder récemment aux JTs de RTL-TVI, que pour des comptes rendus diffusés sur la radio de Bel RTL. Lui et son caméraman, Pierre Haelterman, préparent aussi un magnifique documentaire de 52 minutes qu'ils nous proposeront en 2012 ou 13 sur RTL-TVI. 

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,antarctica,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,navire,nature,olivier pierre,pierre haelterman,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

 Olivier Pierre, journaliste pour RTL-TVi en direct de l'Antarctique en compagnie de trois manchots empereurs...

Animé par la passion de son métier et par l'histoire des explorations polaires, Olivier Pierre souhaite, à chacune de ses "réalisations artistiques", nous transposer en Terra Incognita et rendre compte en images de la vie quotidienne de ces scientifiques, de ces hommes de terrain qui travaillent là sur place, loin de tout,  dans des conditions de froid parfois extrêmes et hostiles, au devenir de notre planète!

Nous sommes donc partis à sa rencontre pour une interview exclusive (ci-dessous) en direct de la Station polaire belge Antarctique Princess Elisabeth.  

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,antarctica,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,navire,nature,olivier pierre,pierre haelterman,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

 Station polaire belge Princess Elisabeth localisée à 1400 mètres d'altitude à Nunatak Utsteinen, Montagnes Sor Rondane en Territoire de la Reine Maud, en Antarctique oriental au 71°57 ' Sud - 23°20 ' Est - photo copyright Fondation Polaire Internationale.

Avant tout, un peu d'histoire! Souvenez-vous de 2007/2008, ce fût un grand cru dans le domaine polaire! 

De multiples projets scientifiques et culturels voyaient le jour aux 4 coins du monde pour célébrer l'Année Polaire Internationale (lisez ici l'article que j'ai écrit à cet effet) ! Sous l'impulsion de l'explorateur polaire belge Alain Hubert et de la Fondation Polaire Internationale basée à Bruxelles, l'élan de solidarité envahissait toute la Belgique. Le citoyen belge était une nouvelle fois au rendez-vous pour marquer l'histoire des pôles!

Le résultat fût extraordinaire, collectif et unitaire en ce 5 septembre 2007 :  l'inauguration à Bruxelles de la Station polaire belge Princess Elisabeth, un nouveau symbole belge d'engagement citoyen pour plus de recherches scientifiques en Antarctique! 

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,nature,olivier pierre,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

Dans le cadre de l'Année Polaire Internationale (API 2007/2008), sa majesté le Prince Philippe de Belgique, Président d'honneur de la Fondation Polaire Internationale présente le 5 Septembre 07 à "Tour et Taxis" à Bruxelles - Belgique le projet belge d'une future station polaire qui sera basée en Antarctique et portera le nom "Princess Elisabeth". 

Ohhhhh et comment, je me souviens de cette célébration historique! J'entends encore mon téléphone sonner quelques jours avant le jour J. Voilà au bout du fil le fort sympathique représentant de la communication de l'époque auprès de la Fondation Polaire Internationale, Mr Philippe Gosseries. "Toi qui est un passioné des pôles et qui nous aide de temps à autre, sais-tu te libérer pour venir photographier les invités à l'inauguration de la Station Princess Elisabeth au hangar "Tour et Taxis" de Bruxelles ... ". Et me voilà en présence d'un parterre de citoyens interpellés à cette "cause humanitaire et scientifique", de personnalités du milieu polaire, scientifique, politique et privé... et de sa majesté le Prince Philippe de Belgique. Quel souvenir, quel honneur, merci Philippe G.!  

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,nature,olivier pierre,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

Sa majesté le Prince Philippe de Belgique (à droite), Président d'honneur de la Fondation Polaire Internationale et Alain Hubert (à gauche), explorateur polaire belge et co-fondateur de la Fondation Polaire Internationale ont inauguré le 5 Septembre 07 au hangar de "Tour et Taxis" de Bruxelles la préconstruite Station polaire belge "Princess Elisabeth" qui sera ensuite emmenée au pôle sud pour être à nouveau érigée...   

La base polaire Princess Elisabeth construite sur la crête rocheuse d'Utsteinen en Terre de la Reine Maud à l’Est du pôle Sud à 1400 mètres d'altitude est unique sur le plan écologique avec son slogan "zéro émission", vu qu'elle fonctionne intégralement sur base d'énergies renouvelables. 

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,nature,olivier pierre,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

Première station polaire "zéro émission"...Belgium is back in Antarctica! 

Elle accueille depuis le 15 février 2009, des scientifiques belges et étrangers de toutes disciplines (en géologie, glaciologie, océanographie...) qui durant l'été australe (de novembre à mars) cherchent à mieux comprendre l'histoire de l'humanité, observent le phénomène mondial, inquiétant et rapide du réchauffement climatique et espérons-le, pourront nous suggérer de nouvelles solutions technologiques pour parer à la fonte des glaces, tant celle de la banquise arctique que celle des calottes glaciaires antarctique et groenlandaise. 

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,nature,olivier pierre,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

Maquette de la station Princess Elisabeth Antarctica - the first "zero émission" research station... 

Voici donc l'interview d'Olivier Pierre en direct du pôle Sud. 

- Pourquoi avoir quitté ainsi la Belgique pour les terres antarctiques et se retrouver 3/4 mois au milieu de nulle part au coeur d’un désert blanc glacé? Quelle est votre mission au sein de la base polaire belge Princess Elisabeth ?

Les histoires d’aventuriers et d’explorateurs m’ont toujours fasciné. J’ai découvert l’Antarctique et le mythe de la terre lointaine, hostile et difficile d’accès en lisant le journal de l’expédition de Jean-Louis Etienne qui entreprit la 1ère traversée du continent sans assistance en 89-90. A partir de ce moment-là, sur un mur de ma chambre d’étudiant était affichée une carte de l’Antarctique du magazine National Geographic.

Sans doute que j’ai cultivé dès ce moment-là le secret espoir d’y aller un jour.

Plus tard, comme journaliste, j’ai couvert nombre d’événements sur les pôles, dont le projet de création d’une nouvelle base belge en Antarctique. Ce jour-là, je me précipitai chez Gaston de Gerlache, chef de l’expédition et de la construction de la base Roi Baudouin en 57-58, pour recueillir sa réaction sur le retour des Belges en Antarctique dans le cadre d’un reportage pour le journal d’ RTL-TVI 

Après avoir réalisé bon nombre de reportages sur la station et sur la recherche polaire pour le journal télévisé sans jamais être du voyage, j’ai décidé de proposer à la chaîne un reportage sur l’intérêt de la construction d’une nouvelle station de recherche, sur l’intérêt des observations scientifiques réalisées dans la région et sur le quotidien des scientifiques et du personnel dans et autour de la station Princesse Elisabeth. Pour cela, il fallait envisager, avec le caméraman Pierre Haelterman, d’accompagner dans leur quotidien tous ces personnages qui allaient se succéder pendant presque 4 mois à la station.  

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,antarctica,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,navire,nature,olivier pierre,pierre haelterman,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

     Dans les entrailles d'une crevasse (sur le glacier à quelques kilomètres de la Station Princess Elisabeth)...

- Avez-vous la sensation d’être dans une "prison" ouverte vu l’étroitesse ou/et la promiscuité au sein de la Station Princess Elisabeth ?

On pourrait le voir de cette manière car on ne peut « s’enfuir » de l’Antarctique quand on veut ni comme on veut. Seuls quelques avions atterrissent à la station au cours de l’été austral, entre novembre et février. Les voisins sont à plusieurs centaines ou milliers de kilomètres de la station. Mais en réalité, c’est tout le contraire d’une prison. On vit en communauté, tous animés par la même passion de présence momentanée en Antarctique. Ici on se sent libre, libéré des contraintes de la vie quotidienne de Belgique, au grand air (et pur) la plupart du temps, dans un refuge qui est très confortable. La plus confortable des bases selon ceux qui ont déjà séjourné dans d’autres bases.

L’environnement est idéal au milieu de ces montagnes Sor Rondane magnifiques qui se donnent en spectacle tous les jours et de manière variée selon la météo. La lumière, le vent, la glace, la neige, autant d’éléments naturels avec lesquels nous apprenons à vivre tout en les admirant au quotidien.

S’il l’on compare cela à une prison, dans ce cas, il s’agit d’une prison dorée !

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,antarctica,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,navire,nature,olivier pierre,pierre haelterman,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

 Crown Bay: Magie de la glace (au coucher de soleil à Crown Bay, lieu de déchargement du navire)...

- Comment se déroule la vie de tous les jours ? Pouvez-vous nous décrire une journée type avec vos camarades ? Combien êtes-vous? Quid des rôles et tâches de chacun d'entre vous?

Notre temps est partagé entre les séquences à tourner pour le film (expédition océanographique de 12 jours à la côte, exploration des montagnes avec les géologues, vie quotidienne à la station, travaux d’aménagement ou d’entretien, …), les tâches quotidiennes de la vie en groupe et quelques coups de main au personnel de la base lors de travaux physiques qui réclament de la main d’œuvre bienvenues, comme la remplacement des 192 batteries de 84 kg chacune fin janvier. 

Les journées sont longues (10-12h de travail). Tout le monde se retrouve au repas sauf ceux qui, le cas échéant, sont partis à la côte à 200 km de la station pour y emmener ou rechercher du matériel comme lors du déchargement du navire Mary Arctica début janvier à Crown Bay. L’organisation du travail est soumis aux aléas du temps qui peut être très changeant et qui peut, en cas de  « white out », empêcher toute sortie à l’extérieur. Sauf exception, le dimanche est jour de repos pour les équipes de la base et les scientifiques. Une promenade autour de la montagne Utsteinen est alors envisageable ou une ascension d’un sommet avoisinant et même quelques descentes à ski…  

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,antarctica,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,navire,nature,olivier pierre,pierre haelterman,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

Déchargement du matériel du Mary Arctica - photo copyright Fondation Polaire Internationale

La population à la station varie selon les mois. Entre 15 et 30 personnes selon les arrivées ou départs d’équipes de recherches et selon les relèves de personnel assurées pendant la saison.

Parmi le personnel, il y a Alain Hubert, le chef d’expédition, Gigi, son épouse, chef de base, trois responsables de la construction générale, deux mécaniciens, 3 ingénieurs électriciens, un chimiste responsable du recyclage de l’eau, un chef-cuistot, deux guides de montagnes (dont l’un est aussi médecin), tous des volontaires passionnés qui étaient déjà présents pour la construction de la station ou qui ont proposé leurs services pour une période de variant entre un mois et demi et 3 mois et demi. 

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,nature,olivier pierre,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tviantarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,nature,olivier pierre,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

Intérieur de la Station polaire belge Princess Elisabeth, à droite c'est le coin cuisine...  

A ce jour, quelle est l’anedocte qui vous a le plus marqué?

Il y a beaucoup d’épisodes insolites à raconter tant le contexte est particulier et vu la durée du séjour. Ce qui marque se trouve dans le paysage immense et les notions de distance bouleversées, la lumière si spéciale, dont les nuits ensoleillées, le vent impressionnant, les quantités de neige phénoménales qu’il transporte, la glace bleue qu’il sculpte, le « white out » ou blanc total, les animaux si peu farouches…

Dans ce contexte, on se surprend à adopter des comportements qu’on imaginerait pas avoir ailleurs. Je me souviens particulièrement de ce moment où j’ai terminé les 40 pages d’un livre assis dans la neige en plein « white out » par -10 degrés, chaudement habillé bien sûr…

- La Station a pour vocation d’entreprendre des recherches scientifiques, pouvez-vous nous expliquer deux expériences/projets menées aujourd’hui par les experts sur place? En quoi, cela peux être définit comme essentiel pour nos générations futures ?

Pendant 12 jours, nous avons suivi une océanographe américaine dans le cadre du projet Bellissima de l’Université libre de Bruxelles.

La mission consiste à effectuer plusieurs mesures sous la banquise pour analyser certains paramètres de l’océan, comme la température de l’eau. Il s’agit en cela de mieux comprendre de quelle manière le réchauffement de l’océan influence les iceshelves, ces immenses plateformes de glaces flottantes qui se forment à l’intérieur du continent et s’écoule vers l’océan. Dans le cadre du réchauffement climatique, les chercheurs tentent de multiplier les mesures de ce genre surtout dans l’est de l’Antarctique, où peu de données existent sur l’éventuelle fonte des glaces.

Ensuite, nous avons crapahuté dans les montagnes Sor Rondane avec des géologues allemands qui cherchent à comprendre comment s’est formé l’Antarctique quand le supercontinent Gondwana s’est dispersé il y a 200 millions d’années. Ils ont ramassé environ 800 kg d’échantillons de roches qui devront ensuite être analysés en laboratoire.

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,antarctica,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,navire,nature,olivier pierre,pierre haelterman,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi 

Les géologues allemands Antonia et Andreas, (sur la zone de suture entre l'Antarctique et le continent Africain)...  

Cette mission touche moins le quotidien des gens que le réchauffement climatique, mais cette recherche fondamentale est utile à la compréhension de la formation de la Terre.

C’est ainsi que les Alpes, par exemple, sont toujours étudiées aujourd’hui alors qu’elles sont connues depuis longtemps et qu’elles sont beaucoup plus accessibles que les Sor Rondane !  

- Quel(s) message(s) de sensibilisation souhaiteriez-vous partager avec les lecteurs d’Ice & Green ?  

Je n’ai pas de leçon à donner mais j’ai remarqué qu’ici en Antarctique, où l’eau courante n’est pas disponible, on s’est habitués très vite à faire attention à notre consommation, surtout quand on s’est sait le temps et l’énergie que cela demande de pelleter et de faire fondre la glace pour avoir de l’eau…

Par ailleurs, je crois qu’en Belgique en général et en ville en particulier, nous nous sommes éloignés de la nature et vivons sans plus se soucier des éléments naturels qui peuvent survenir, comme la neige, le vent, les orages, … quitte à faire semblant d’être surpris par ces événements prétendus « exceptionnels ».

En Antarctique, la météo fait partie du quotidien et tout le monde s’adapte à ses « caprices », ou plutôt à sa normalité, même lorsque des sommes d’argents considérables sont en jeu pour les missions scientifiques. Si la tempête souffle ou que la visibilité est nulle, personnes ne sort, aucun avion ne vole, les missions prennent du retard, mais personnes ne s’en plaint, on fait avec car, dans ce voyage, le mauvais temps fait partie du « package »…  

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,antarctica,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,navire,nature,olivier pierre,pierre haelterman,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

Lumière divine: Lumière australe de la Saint-Sylvestre (le ciel nous gratifie de ce spectacle le dernier soir de l'année 2011).  

Olivier Pierre, Pierre Haelterman et RTL-TVI vous donnent donc rendez-vous en avril pour la diffusion de leur docu de 52′ sur l’aventure scientifique en Antarctique: "...A l’occasion du centenaire de l’arrivée de l’explorateur norvégien Roald Amundsen au Pôle Sud, nous proposons de faire vivre le quotidien des scientifiques pendant l’été austral au départ de la station de recherche belge Princesse Elisabeth. Pendant 4 mois, nous accompagnons des glaciologues, géologues, biologistes belges, français, allemands américains ou japonais dans leur aventure au Pôle Sud. Avec eux, nous explorons les glaces de la côte nord-est, escaladons les sommets des montagnes Sor Rondane, participons aux bivouacs sur le plateau continental…A travers leurs expériences, nous essayons de découvrir cet immense continent de glace grand comme une fois et demi les Etats-Unis. Ils expliquent l’importance de cette machine climatique dans notre quotidien et l’intérêt de continuer, plus que jamais, à l’explorer, comme a commencé à le faire Roald Amundsen il y a un siècle...".  

En attendant, nous vous invitons à surfer sur le blog d'Olivier Pierre et de RTL-TVI  afin de découvrir en profondeur ses ressentis sur cette fabuleuse expérience qu'il est en train de vivre en plein désert blanc et glacial. A vos postes, pour voir très prochainement son reportage sur RTL-TVI !

Nous vous conseillons aussi de surfer régulièrement sur le site éducatif de la Fondation Polaire Internationale : les plus jeunes, parents, instituteurs (rices) profiteront des animations multimédias excellement faîtes pour comprendre et découvrir la magnificence des pôles, l'importance de l'Arctique et de l'Antarctique, le phénomème du changement climatique...ou/et de surfer sur mon site polaire www.arctic05.org !   

Soyons inspirés et agissons pour la préservation de notre Nature!

16/02/2012

Les Alpes Bavaroises (2/2) au Jardin extraordinaire ce 19 février sur la Une !

jardin extraordinaire,alpes bavaroises,châteaux,fleurs alpines,arbres,chamois,aigles,chats sauvages,mustélidés,marmottes,hérissons,fourmis,écrevisses,cerf,manchots empereurs,terre adélie,france,ornithologue,yvon le maho,changements climatiques,vie marine,îles de crozet

Sommaire Jardin Extraordinaire du 19 février 2012 à 20H10 sur la Une. 

Document : Les Alpes Bavaroises (2/2) (Bavaria's Alpine Kingdom-ORF) 

Les Alpes du Sud de l'Allemagne recèlent des trésors. Ici, des châteaux de cristal et de glace; là, des châteaux issus de rêves fous... Fleurs alpines, arbres majestueux, pluies ou neiges marquent le rythme des saisons.

Du printemps à l'hiver, c'est la vie animale et végétale, à la fois rude et magnifique, qui nous est contée. Les acteurs : chamois, aigles, reptiles, chats sauvages, mustélidés, marmottes, hérissons, fourmis, écrevisses, cerf... qui se partagent ce royaume préservé tout en luttant pour leur survie.

Reportage : Les empereurs de la terre d'Adélie (France) 

Depuis 40 ans, l'ornithologue français Yvon le Maho étudie les manchots empereurs pour comprendre les effets des changements climatiques sur ces animaux, et à l'inverse, tenter de prévoir les changements en cours, en étudiant leur comportement. Ces oiseaux sont en effet les spécialistes de l'adaptation à la vie marine.

Ses travaux ont déjà permis de déterminer que les parents doivent faire de plus longs séjours en mer pour chercher leur nourriture, un danger pour la survie de l'espèce. C'est d'ailleurs ce qui inquiète le plus le scientifique : leur disparition. Les recherches ont lieu en terre d'Adélie, sur l'île de Crozet, dans des conditions difficiles. Elles ont aussi permis des découvertes importnates pour la recherche bio-médicale. 

A Nassogne, nous sommes à l'orée du massif de Saint-Hubert. Des forêts qui abritent elles aussi nombre d'espèces, et surtout le cerf, emblème de notre Ardenne belge. Ce sont nos petites Alpes à nous... Avec le conseiller scientifique Johan Michaux et l'équipe du Jardin Extraordinaire, nous serons dans un gîte "Altitude 400", qui a une vue imprenable sur le forêt.

jardin extraordinaire,alpes bavaroises,châteaux,fleurs alpines,arbres,chamois,aigles,chats sauvages,mustélidés,marmottes,hérissons,fourmis,écrevisses,cerf,manchots empereurs,terre adélie,france,ornithologue,yvon le maho,changements climatiques,vie marine,îles de crozet

 Albatros à sourcil noir aux Iles Crozet © Cédric Marteau 

Baleines, dauphins, narvals et mammifères marins à Liège...

Du vendredi 17 février 2012 au dimanche 17 février 2013, se tiendra à l'Aquarium-Muséum de Liège une exposition intitulée "Quand les baleines se trompent de route..." qui est consacrée aux cétacés, aux mammifères marins tels les dauphins, les marsouins, les rorquals, les cachalots…  et aux échouages de certains d’entre eux en Mer du Nord.  

baleine,océan,narval,whale,échouage,mer du nord,marsouins,exposition,liège,aquarium,marin,rorqual,cétacé,mammifère,aquatique,requin,dauphin,mer,eau 

Adresse du jour=> Aquarium-Muséum de Liège - Belgique - Quai Van Beneden, 22 - 4020 Liège

Tél : +32 (0) 4 366 50 21 - Fax : +32 (0) 4 366 50 93 - www.aquarium-museum.ulg.ac.be

"... L’Aquarium-Muséum de l’Université de Liège possède de remarquables spécimens de cétacés, mais également d’autres mammifères marins. Dans la salle des Mammifères, vous ferez connaissance avec ces animaux fascinants. Un rorqual long de 19 mètres – un des spécimens les plus emblématiques du Muséum - plane au-dessus de vos têtes, le narval pointe en avant son unique très longue dent à l’origine de la légende de la licorne, dauphins et marsouins semblent bien petits, mais possèdent de remarquables capacités sensorielles, dugongs et lamantins placides vous expliquent pourquoi ils sont des siréniens, les morses, phoques et otaries complètent la série, eux qui passent une partie de leur vie sur terre.  

Vous découvrirez leur mode de vie, de quoi ils se nourrissent, ce qu’est exactement un fanon, leur capacité de plonger longtemps et profondément, leur puissant souffle, comment ils résistent au froid, comment ils dorment, leur chant si étonnant, comment ils se reproduisent, leur parade amoureuse, leur sens de la navigation et leur grande migration dans les océans… et les menaces qui pèsent sur leur (sur)vie... 

 

Peu le savent, mais nombre d’espèces de mammifères marins évoluent en Mer du Nord, certaines y vivent en permanence, d’autres n’y font que passer sur leur circuit migratoire. Tous sont protégés par la loi en Belgique. Rien de tel qu’une balade sur les côtes pour découvrir ces espèces proches de chez nous. Mais il arrive que ces animaux dévient de leur route et s’échouent sur les plages, notamment celles de la mer du Nord. Pourquoi ? Quelles en sont les causes ? Que faut-il faire dans pareil cas ? plus d'info sur le site www.aquarium-museum.ulg.ac.be >> ..."

12/02/2012

Environment and energy awards 2012, participez - inschrijving!

Pour sa 7ème édition 2012, le Prix belge de l’Energie et de l’Environnement met à nouveau à l’honneur celles et ceux qui, à titre individuel ou via leurs organismes, contribuent de manière exceptionnelle à la construction d’un avenir durable à l’échelle locale, régionale et nationale.

Depuis 2006, le Prix belge de l’Energie et de l’Environnement a rendu hommage à plus de 1000 Belges – qu’ils s’agissent de citoyens, d’entreprises, d’institutions, d’associations, d’écoles, de villes ou communes, d’administrations… porteurs de projets visant à mettre en place des énergies renouvelables, à économiser l’énergie, à protéger la nature et l’environnement,… 

 

prix belge,environment and energy awards,citoyen,écologie,l'union fait la force,préservation,trophé,belge,nature,green,environnement,energie durable

Au total, ce ne sont pas moins de treize prix différents qui seront attribués lors de la cérémonie prévue le 05 juin 2012 sur le site de Tour et Taxis, en association avec la Journée mondiale de l’Environnement, instaurée par les Nations Unies.  

Si nous sommes nombreux à agir, à relever le défi et à nous engager, encore faut-il faire savoir et faire connaître ces initiatives pour notre bien à tous. C'est ce que propose le Prix belge de l'Energie et de l'Environnement, fort de ses partenaires de choix, de ses nombreux soutiens et d'une très large médiatisation.  

Le Prix vise à :

faire découvrir les réalisations des citoyens, des entreprises, des villes et communes, des institutions et du secteur non marchand dans les domaines de l'environnement et de l'énergie, 

stimuler les initiatives positives et  reproductibles,

faire connaître les "success stories".

Lors de la soirée de remise des prix, les meilleures démarches seront récompensées devant la presse et de nombreux représentants du monde politique, économique, scientifique et associatif.

Les dossiers de participation doivent être remis pour le 03 avril 2012 au plus tard. Inscrivez-vous à l'édition 2012 en cliquant ici >>

Infos et inscriptions dès à présent : www.eeaward.be / tél : 04/221 58 68 info@eeaward.be 

Bonne chance à toutes et tous... 

------------------------------------------------  

Voor de 7de editie van de Belgische Energie en Milieuprijs 2012, de wedstrijd heeft opnieuw tot doel de verwezenlijkingen van burgers, van ondernemingen, van gemeenten, van instellingen op het vlak van milieu en energie voor te stellen, positieve en reproduceerbare initiatieven te stimuleren en succesverhalen bekendheid te geven.

 

Ook dit jaar zullen niet minder dan 13 trofeeën worden uitgereikt tijdens de prestigieuze prijsuitreikingsceremonie op 05 juni 2012 te Brussel, Tour & Taxis, en valt samen met de Wereldmilieudag op initiatief van de Verenigde Naties.  

 

Ook al zijn we met velen om te handelen, de uitdaging aan te gaan en ons in te zetten, we moeten ook weten hoe we ruchtbaarheid aan deze initiatieven kunnen geven in het belang van ons allemaal.

 

Bijgestaan door eminente partners, tal van ondersteunende organisaties en dankzij heel veel aandacht in de media, wil deze Prijs :

 

- de verwezenlijkingen van burgers, bedrijven, steden, gemeenten of dorpen, instellingen en de non-profitsector op het vlak van milieu en energie voorstellen,  


- positieve en navolgbare initiatieven aanmoedigen,  


- de succesverhalen verspreiden.

 

Op de avond van de prijsuitreiking beloont de prijs in aanwezigheid van de pers en van meer dan 400 Belgische prominenten de beste acties en initiatieven van alle geledingen in onze samenleving.

 

De dossiers moeten ten laatste op 3 april 2012 worden ingediendInformatie en inschrijvingen - www.eeaward.be/ tel : 04/221 58 68 / info@eeaward.be 

Alle beste aan iedereen...

09/02/2012

Les Alpes Bavaroises (1/2) au Jardin extraordinaire ce 12 février sur la Une !

300.jpg

Château de Neuschwanstein

Sommaire Jardin Extraordinaire du 12 février 2012 à 20H10 sur la Une. 

Document : Les Alpes Bavaroises (1/2) (Bavaria's Alpine Kingdom-ORF) 

Les montagnes des Alpes bavaroises sont un défi permanent pour la vie sauvage et les hommes qui y vivent. Quand l'hiver relâche son emprise glaciale, il faut d'urgence profiter de l'abondance des beaux jours. Mais les innondations et tempêtes de début de l'été menacent de nombreuses créatures.

Les fermiers risquent leur vie pour emmener leurs troupeaux vers les pâturages d'altitude, où les vaches pourront paître dans les prairies fleuries. Elles vivent ici avec les rapaces, chamois, chats sauvages, corbeaux ... Les remparts rocheux de ces montagnes sont composées entre autre de roches fossiles qui évoquent les origines, dans le sous-sol marin. On y trouve le fameux château de Neuschwanstein, château construit par Louis II de Bavière.

L'été s'achève trop tôt, les rejetons du pic noir s'envolent vers leur destin. Les vaches retournent au village en fête pour l'occasion. ce sont les reines de l'alpage, couvertes de fleurs. Puis, l'hiver s'annonce : les salamandres hibernent et les oiseaux se gorgent de fruits pour résister à la morsure du froid.

Reportage : Je suis une légende - Bernard Debarsy 

Berbard Debarsy est médecin-véterinaire à Sorinnes-La-Longue. Il a longuement filmé le cerf, guettant ses allées et venues pour en capter la beautéet nous allons la restituer. Il fait parler le cerf, qui évoque sa vie, avant le grand rendez-vous de son exitence.

Lieu de captation :

Nassogne quoi de plus logique, puisque nous évoquons le cerf mais aussi les autres animaux de nos régions d'altitude, de nous poser au coeur de l'Ardenne, face au massif de St Hubert qui culmine tout de même à quelque 600m ! 20.000 ha de forêt gérée, avec l'une des plus belles populations de grands cerfs, mais aussi le grand corbeau, les chevreuils, la cigogne noire, le grand-duc ... Le dépaysement est garanti, même si nous ne sortons pas du pays. Lieu : Le gîte "Altitude 400" puisque nous sommmes à quelques 380m ! 

08/02/2012

Communiqué de presse : Tous les oiseaux en difficulté - Ligue Royale Belge pour La Protection des Oiseaux !

ligue royale belge pour la protection des oiseaux,tous les oiseaux en difficulté,ornithologie,communiqué de presse,gel,lacs gelés,voies d'eau,cignes,auto-régulation température,bruxelles-environnement,ibge

Communiqué de Presse du 6 février 2012 de la Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux - Tous les oiseaux en difficulté !

Dans la Région de Bruxelles-Capitale, la Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux (L.R.B.P.O.) en complète et constante relation avec Bruxelles Environnement, l'administration de l'environnement et de l'énergie de la Région de Bruxelles-Capitale est tenue informée de l'état des lacs gelés et des voies d'eaux. En ces temps de gel, la prudence est de mise mais les équipes d'intervention sont prêtes à répondre aux appels concernant tous les oiseaux en difficulté dans les rues de la capitale et de ses environs.

Le gel est un élément naturel de l'hiver et de la nature. Les oiseaux sont tous capables de migrer vers le sud et des températures plus clémentes, c'est dans leur patrimoine génétique et c'est une des raisons pour laquelle nous les admirons. Il ne faut pas s'inquiéter de voir des cygnes immobiles sur la glace pendant des heures voire plusieurs jours, c'est leur méthode d'auto-régulation de température. 

Je profite également de l'occasion pour vous inviter à relire mes conseils pratiques => en matière de nourrissage des oiseaux   et de contacter un des nombreux => centres de revalidations si vous deviez rencontrer un oiseau en difficulté ! 

ligue royale belge pour la protection des oiseaux,tous les oiseaux en difficulté,ornithologie,communiqué de presse,gel,lacs gelés,voies d'eau,cignes,auto-régulation température,bruxelles-environnement,ibge

Conférence et expo photo "Antarctique, l'éden polaire" de Bart Van de Vijver à Meise !

 

© Bart Van de Vijver

Bart Van de Vijver, scientifique du jardin Botanique particulièrement actif dans des programmes de recherche en Antarctique et en particulier sur l'île de Livingston donnera une conférence grand public où il vous présentera ses recherches. Tout au long de cet échange, il vous présentera de nombreux clichés inédits consacrés à la découverte des animaux et des plantes du "Continent blanc" qui est loin d'être une terre hospitalière. 

A l'isue de la conférence, il se tiendra à votre disposition dans l'exposition où il répondra à toutes les questions que vous vous posez sur les recherches dans cet "éden polaire". 

En pratique :

Conférence + expo : le dimanche 18 mars 2012 de 15H30 à 16H30.

Expo photos : du samedi 18 février au dimanche 22 avril 2012 du lundi au dimanche de 9H30 à 17H.

Attention : expo exceptionnellement fermée les vendredi 20 et samedi 21 avril.  

Jardin Botanique National - Domaine de Bouchout - Nieuwlaan 38 à 1860 Meise. 

Plus d'info au 02/260.09.70 ou Jardin Botanique 

P.A.F. 5 euros (+1 euro pour la conférence), gratuit pour les moins de 12 ans. 

 

03/02/2012

A la rencontre du hérisson (2/2) au Jardin extraordinaire ce 5 février !

jardin extraordinaire,le hérisson,the year of the hedgehog,le chat suavage,le clos de l'olivier,creaves,centre de revalidation pour espèces animales vivant à l'état sau

© Jérôme Salvi 

Sommaire Jardin Extraordinaire du 05 février à 20H10 sur la Une :

Document : Le hérisson toute l'année (2/2) (The Year of the hedgehog - ORF).

La première partie évoquait surtout la biologie de ce mammifère qui vit sur terre depuis des millions d'années et s'adapte merveilleusement à toutes sortes d'environnements. Hélas, la route et les pesticides ou insecticides font des millions de victimes chaque année en Europe. Dans cette seconde partie, nous évoquerons les aspects pratiques de son quotidien : le gîte et le couvert indispensables à sa survie et son confort. 

Reportage : Le chat sauvage.

Un reportage tourné en Suisse et qui permettra de rappeler les différences essentielles entre le chat sauvage appelé aussi chat forestier, et le chat haret qui est un chat domestiqué retourné à l'état sauvage. Les scientifiques considèrent aujourd'hui qu'il s'agit de deux sous-espèces. Johan Michaux nous rappellera aussi les causes de la raréfaction de ce félin farouche, parmi lesquelles l'hybridation avec le chat domestique.

Reportage : Le Clos de l'Olivier situé près de Jurbise.

Ce CREAVES - Centre de Revalidation pour Espèces Animales Vivant à l'Etat Sauvage, a été l'un des premiers à être agréé par la région Wallonne en 1988. Il a été ouvert par Monsieur Marlier et son épouse, Catrin Imhoff. Ils recueillent chaque année de nombreux oiseaux et mammifères. Une salle d'opération, un jardin, un matériel adéquat, mais surtout les bénévoles et vétérinaires permettent de soigner et sauver les animaux, pour les relâcher dans la nature. Le centre accueille des dizaines de hérissons chaque année. Rencontres ... piquantes, s'il en est ! Le conseil de base lorsqu'on trouve un animal en danger : le porter au plus tôt à un centre, plutôt que de tenter de le soigner. On ne s'improvise pas soigneur de blaireau, de mésange ou de hérisson !

Un merci tout particulier à Jérôme Salvi, photographe animalier, pour la diffusion de son cliché du hérisson sur Ice and Green et profitez de l'occasion pour visiter son magnifique site internet Beauté Sauvage 


02/02/2012

Fable musicale "Banquise" à Woluwé Saint Pierre le 5 février !

 Il était une fois un cirque à l'abandon dans le grand Nord ... 

Paxo, Paccor et Piole, trois pingouins musiciens.

Pravitch, le vieux concierge qui se prenait pour le dompteur.

La banquise.

La fonte des glaces.

La folie des hommes ...

Banquise, fable musicale

Notre spectacle est avant tout une fable, une allégorie. La musique y tient une place de choix. Nous nous adressons à l'imaginaire. Nous espérons toucher le coeur avant l'esprit. Au delà d'un message écologique, nous y évoquons la folie de l'homme qui, par sa mégalomanie et son goût du pouvoir, déchaîne, une fois de plus, des forces qui le dépassent.  

Au Théâtre Maât, il n'est pas dans nos habitudes de terminer un spectacle sur une note grave. Ici, nous avons choisi de la faire, parce que le sujet ne semblait pas se prêter à une fin optimiste. Mais si le mur vers lequel nous nous dirigeons tranquillement semble aussi menaçant que l'iceberg qui coula le Titanic, nous avons encore le choix de l'éviter.  

Grâce à un partenariat avec la Fondation Polaire Internationale, nous avons pu bénéficier de leur expertise pour l'édition d'un dossier pédagogique destiné aux parents et aux enseignants. Il sera distribué après les représentations, en espérant qu'il se conjugue harmonieusement aux images que nous aurons laissées derrière nous.   

Le Pingouin Musicien est une espèce très rare qu'on trouve encore dans certaines régions reculées de l'imaginaire. Tout comme le Pingouin traditionnel ou le Manchot empereur, il est menacé d'extinction.

Contrairement à ses cousins, il est capable de s'asseoir. Il est aussi doté d'un instrument qui lui donne la capacité de s'exprimer en musique, de la plus belle façon, mais qui l'empêche de nager.

Il existe plusieurs variétés de Pingouins Musiciens et nous avons la chance d'avoir ici un échantillon très complémentaire ; un Piole (violoncelle), un Paccor (accordéon) et un Paxo (saxophone).

Le Pingouin Musicien est d'un caractère pacifique mais très gourmand. Il raffole des filets de sole et de petits poissons rouges. Il peut être apprivoisé et même dressé à accomplir certains numéros de cirque. 

En pratique :

Fable musciale : Banquise.

Le dimanche 5 février 2012 à 16H.

Mise en scène de Christine Smeysters avec Julien de Borman : accordéon diatonique - Matthieu Moureau : sax - Hélène Blesch : violoncelle - Hadi El Gammal - Scénario de Christine Smeysters et Hadi El Gammal. 

Une fable musicale drôle et émouvante sur fond de tangos et de valses.  

Public : petits et grands (âge minimum de 3 ans jusqu'à 10-12 ans).

Prix : non précisé.

Centre Culturel de Woluwé Saint-Pierre - Avenue Charles Thielemans 93 à 1150 Bruxelles. 

Infos et réservations au 02/773.05.88. ou Centre Culturel Woluwe St Pierre