11/06/2012

La danse des abeilles au pied de la centrale nucléaire de Tihange...

Peu de gens le savent malgré l'élan médiatique de ces derniers jours: c'est au pied de la centrale nucléaire de Tihange à Huy en Belgique qu'une route sinueuse de quelques 2 km et inutilisée depuis plusieurs années se profile vers les hauteurs du lieu dit des "9 Bonniers" et de son joli massif forestier, à quelques encablures du hameau de Rausa.

Ce tronçon routier inachevé a pour particularité d'abriter sur les bas côtés une diversité biologique des plus surprenantes. Sous les chants et les mélodies d'oiseaux, les randonneurs et amoureux de nature seront surpris d'y observer une panoplie de fleurs sauvages (coquelicots, pâquerettes, bleuets...), d'arbustes, d'insectes et de papillons...Chacun pourra admirer la danse des abeilles butinant allègrement de fleur en fleur! 

Seulement, ce tracé inachevé de la N684 Tihange - Tinlot risquerait-il d'être un jour (prochainement?) le transit de milliers de camions, de voitures, de bruits intempestifs, de C02...Ces derniers mettraient inévitablement à mal, voir à néant ce "patrimoine vert" d'exception. 

tihange 7.jpg

Je m'y suis rendu en débutant ma promenade au plateau des "9 Bonniers". La route qui se termine en cul de sac (photo ci-dessous) se dirige vers la vallée où se trouve la centrale nucléaire de Tihange. C'est incroyable comme l'endroit respire le calme, la sérénité...J'étais étonnement et positivement surpris! D'ailleurs, qui le ne serait pas!tihange 1.jpg

Une flore colorée et sauvage enjolive cette coulée de macadam serpentée. Le dénivelé rend la promenade plutôt sportive...Des locaux y pratiquent le VTT avec  toujours en toile de fond les 3 réacteurs de la centrale de Tihange.   

tihange,fleurs,coquelicot,melecta luctuosa,bonniers,rausa,modave,huy,outrelouxhe,ruchers,apicole,thuin,abeille,apiculteur,plan maya,papillons,route,macadam,centrale nucléaire,biodiversité,pétition,natagora,vtt,promenade,oiseaux,insectes,tinlot,co2,nature,préservation,miel

C'est l'association belge de sauvegarde de la nature Natagora qui indiqua récemment je cite "... Une espèce d'abeille très rare (Melecta luctuosa) vient d'y être découverte après plus de 40 ans d'absence en Belgique ! Cette espèce est considérée comme éteinte dans les îles Britanniques, en danger critique d’extinction aux Pays-Bas, menacée en Allemagne… De nombreuses autres espèces protégées d'insectes et d’oiseaux trouvent refuge le long de son parcours... plus d'info sur Natagora >> ".

tihange 2.jpg

tihange 4.jpg

tihange 3.jpg

Le choix pour nos décideurs est simple: souhaitent-ils seulement désengorger le centre ville de Huy du trop plein de véhicules en rendant possible l'accès à ce tronçon ou au contraire, privilégieront-ils plutôt le bon sens c'est-à-dire la sauvegarde de cette biodiversité exceptionnelle qui a pris naissance tout le long de ces 2 kilomètres de route abandonnée et ainsi préserver aussi le silence qui règne aujourd'hui dans les bois et villages des alentours ?

tihange 8.jpg

Vu que cette route regorge d'une riche biodiversité, pourquoi la ville de Huy et ses communes avoisinantes ne décideraient donc pas d'en faire plutôt un site "nature d'exception" qui adhère par exemple au projet "Maya - protégeons les abeilles" de la région wallonne (souvenez-vous du reportage écrit sur le "Plan Maya" initié par la ville de Thuin) ?  

Maya 1.jpg

Ce chemin pourrait ainsi devenir un nouveau lieu d'éducation, de sensibilisation et de découvertes pour les écoles du pays, les centres de recherches et universités de la région ou d'ailleurs, les apiculteurs, les randonneurs d'un jour, les naturalistes et autres associations de conservation de l'environnement...une opportunité réelle aussi pour un tout un chacun, notre jeunesse en particulier de découvrir en même temps la centrale nucléaire de Tihange, de comprendre ses missions, son bien fondé ou non pour une région, les dispositifs de sécurité mis en place... ?

Huy deviendrait alors un exemple international en matière de protection de l'environnement où "cyniquement" "un sanctuaire de la biodiversité macadamée" se situerait à quelques mètres d'un "site nucléaire"... Prenons à rêver que c'est possible et que cela deviendra réalité...!  

tihange,fleurs,coquelicot,melecta luctuosa,bonniers,rausa,modave,huy,outrelouxhe,ruchers,apicole,thuin,abeille,apiculteur,plan maya,papillons,route,macadam,centrale nucléaire,biodiversité,pétition,natagora,vtt,promenade,oiseaux,insectes,tinlot,co2,nature,préservation,miel

Natagora à lancer une pétition pour que cette richesse soit préservée: "...L'utilité actuelle de cette route, initialement pensée il y a plus de 30 ans, est pour le moins discutable en une période critique où tout devrait être mis en œuvre pour enrayer l'érosion de la biodiversité, pour minimiser l'émission des gaz à effet de serre et pour favoriser d'autres modes de mobilité...".  

Vous souhaitez vous même agir, que ce petit coin de paradis "vert" soit maintenu et sauvegardé, alors nous vous invitons à signer la pétition de Natagora "place aux enfants et aux abeilles plutôt qu'à une nouvelle route" en cliquant ici >>  

tihange,fleurs,coquelicot,melecta luctuosa,bonniers,rausa,modave,huy,outrelouxhe,ruchers,apicole,thuin,abeille,apiculteur,plan maya,papillons,route,macadam,centrale nucléaire,biodiversité,pétition,natagora,vtt,promenade,oiseaux,insectes,tinlot,co2,nature,préservation,miel

En revenant de votre promenade vers le lieu dit des "9 Bonniers", poursuivez votre balade sur le même chemin pour arriver à la rue de la Pâche à Outrelouxhe. C'est là que Mr Pascal Obyn (photo ci-dessous), un apiculteur de la région du Condroz dispose de quelques ruches dans son jardin et de produits des abeilles: miel artisanal, la propolis... 

tihange 5.jpg

Rendez-lui visite à sa boutique (photo ci-dessous) qui jouxte sa demeure. Découvrez son cheptel d'abeilles et échangez avec Pascal quelques phrases sur l'histoire de ce fameux tronçon, la quiétude qui a toujours règné dans les bois avoisinants, les maisons typiques construites avec les pierres de la région, les bienfaits du miel pour la santé...Un homme fort sympathique et accueillant...Et, je dois dire que son "miel d'été" est délicieux et savoureux...mium mium!  

tihange 6.jpg

A tous et toutes, belle randonnée...et qui sait que vous aurez la chance d'observer cette espèce d'abeille en voie d'extinction la "Melecta luctuosa" qui s'identifie pas sa coloration noire avec des lignes blanches sur l'abdomen et des zones blanches sur les pattes. 

   

Commentaires

Merci Pat pour cet article excellent, très clair parfaitement rédigé et illustré.

Continuons le combat pour préserver ces lieux qui nous sont si cher.

Marie.

Écrit par : caf beauvais | 12/06/2012

Répondre à ce commentaire

La centrale de Tricastin a ses crocodiles (dans l'eau réchauffée par les réacteurs), telle autre centrale a ses castors ou ses tilapias. Je soupçonne (malgré l'intérêt de cet article) une récupération de Natagora par le lobby nucléaire. Celui-ci est en effet très enclin à tenter de détourner l'attention sur quelques animaux pittoresques (les crocodiles) ou rares (Ces abeilles) pour rendre plus verte son image et opacifier le reste du dossier: les déchets, leur vie quasi éternelle, le poids sur les générations futures, les facteurs de risque, la quantité astronomique de pylônes, la perte de 30 à 40 % d'électricité par le transport par câble aérien, etc...

Écrit par : Benoi Lacroix | 15/06/2012

Répondre à ce commentaire

A t on déjà pratiqué des relevés radioactifs dans ce petit coin de paradis ?

Et le miel ? Des éventuelles traces de quelque chose ?

Écrit par : Robert | 16/06/2012

Répondre à ce commentaire

@Robert=>
- Excellente question dont je ne connais pas la réponse...je préfère donc que les spécialistes répondent à votre interrogation.

- A votre seconde question=> Ecoutez, je viens de terminer ce savoureux pot de "miel d'été" de ce sympathique apiculteur d'Outrelouxhe (voir mon reportage et photos) qui se situe à quelques kilomètres de la dite centrale...et il me reste le "miel de printemps" à entamer avec plaisir...."Vais-je pour autant "exploser"...wait & see" ?

Je m'inquitérais aussi et davantage à l'utilisation "folle et intense" de pesticides agricoles/chimiques dont les abeilles en sont les 1eres victimes (tout comme nous finallement)....d''où de plus en plus de réussites de miel en ville...

Il faut notamment changer nos comportements, avoir par ex. le courage de boycotter des tas de "male bouffes industrielles" ou/et "boissons riches en colorants et calories"...savoir parfois se dire: non non non même si avant c'était oui oui oui...pas facile mais il faut, aussi infimes que soient nos actions/gestes de départ...

Nous devons tous se remettre en ?, changer, bousculer, agir au niveau local plus vite que jamais au lieu d'être anesthésié, de subir, d'attendre que...

Écrit par : Pat Ice | 05/07/2012

Magnifique reportage et superbes clichés nature Pat ! Vraiment, cela donne super envie d'y aller - Merci ;o-)

Écrit par : Green Girl | 17/06/2012

Répondre à ce commentaire

Pour ma part, je suis 100% anti-nucléaire et ai vraiment envie de passer un grand coup de gueule face à l'actualité de ces derniers jours. Il y a quelques semaines, l'on découvrait une espèce d'abeille soit-disant extrêmement rare et disparue de Belgique depuis de nombreuses années. Magnifique découverte qui crée un véritable élan d'enthousiasme ... Fin de semaine, l'on apprenait en titre du journal télévisé la prolongation de Thiange 1 de 10 ans, dont la fermeture est à présent reportée en 2025. Mais de qui se moque-t-on à la fin ? Désolée mais ici, j'ai envie de crier à tue- tête que les dés étaient pipés d'avance puisque nos grands dirigeants ne préfèrent penser qu'au côté "fric" de la chose sans se soucier une minute des conséquences au niveau de notre santé et de notre environnement immédiat. Je suis vraiment outrée de constater qu'une fois de plus rien n'évolue dans les mentalités et les pratiques de nos chers dirigeants. Notre société fonce à toute vitesse droit dans le mur ! D'un côté, on met tout en oeuvre pour sauvegarder un endroit qui abrite une espèce rare et de l'autre, on s'empresse de resigner des deux mains en faisant une erreur monumentale uniquement par ce qu'il y a du fric à la clé. Quand est-ce-que nos grands Hommes comprendront que l'unique moyen d'enrayer les problématiques environnementales passe indubitablement par un changement drastique de nos comportements au quotidien. Sans changement de mentalité et surtout, sans le moindre changement dans notre manière de consommer rien n'est envisageable ! Quand l'Homme comprendra-t-il que les valeurs essentielles à son bonheur ne se trouvent pas dans l'accro-consommation, l'accro-dépendence, le fric et tout ce qui va avec mais au contraire dans les plus petites et minuscules choses que l'on croise et que l'on apprécie quotidiennement ! Un proverbe dit que la plus grande des richesse c'est de ne rien posséder et c'est vrai ... Moins de biens, plus de liens et à nous la liberté !

Écrit par : Green Girl | 07/07/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.