17/09/2014

A la découverte du brame du cerf!

 10450285_765170870189031_2603982062485652516_o.jpg

Brame du cerf - copyright Gerard Jadoul

Si vous habitez ou si vous vous baladez à proximité d'une forêt en ce début d'automne, vous serez très certainement interpellés par ce cri fendant le silence de la nature : la brame du cerf. En cette saison, les cerfs rejoignent les biches qu'ils ont laissés pendant plus de dix mois.  

Saviez-vous que contrairement aux idées reçues, le cerf ne brame pas pour attirer les femelles ? Le brame sert en effet à revendiquer son territoire et à dissuader tout autre mâle qui serait tenté d'approcher sa harde de biches d'un peu trop près.

Si le brame ne suffit pas à faire fuir l'adversaire, il arrive que les cerfs se battent à l'aide de leur imposante ramure. Les cerfs se servent de leurs bois pour avoir une prise sur l'adversaire mais en aucun cas pour le blesser. Le vainqueur brame pour appuyer sa suprématie.

brame du cerf,cerf,mammifère,forêt,automne,crépuscules,nuit,période automnale,observation nocturne,biches,harde,territoire,luxembourg,belgique,mâle,femelle,faune,adversaire,combat,bois,ramure,blessure,période de reproduction,cervidés

 Cerf - copyright Christophe Salin

Durant la période de reproduction, certaines zones forestières sont fermées à la circulation pour permettre la quiétude de la vie crépusculaire des cervidés.   

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce cri qui perce les nuits automnales, de nombreuses balades sont organisées en province de Luxembourg.

Découvrez ici l'agenda des balades proposées => brame du cerf   

Bon à savoir :    

Prévoir des vêtements chauds non bruyants et non voyants, de bonnes chaussures et éventuellement des jumelles adaptées à la vision crépusculaire.

 

 

Commentaires

Thank you for a very nice night video-splendor

Écrit par : Karel | 18/09/2014

Répondre à ce commentaire

Magnifique... magique.
Quel animal! Sublimé aussi, faut-il le dire...?!
Mais pas seulement. Quel talent! Félicitations Vincent! (Je me permets :-)) Stany de Namur.

Écrit par : Blanchy Stany | 23/09/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.