14/03/2015

Conférence-projection : "Amour, Sexe et (in)Fidélité chez les oiseaux par Mario Ninanne ce 31 mars à Watermael-Boitsfort!

10341650_10152206605628165_8656303000535562966_n.jpg

Lors de promenades nature guidées, sur le terrain, revient souvent cette question émanant de participants : " Les oiseaux sont-ils fidèles ?".

Ponctuellement, l'observation de l'une ou l'autre espèce sur le terrain, amène à donner quelques commentaires particuliers à ce sujet. Exemple : le Troglodyte qui est polygame, la fidélité légendaire des Cygnes, etc... Pour autant, il est difficile de s'étendre sur le sujet "en direct" tant il est complexe et tant il y a des choses à dire! C'est l'occasion de la faire en salle.

Notre concept "humain" de fidélité est différent, sur bien des points, de celui des animaux en général et de celui des oiseaux en particulier. Si quelques parallèles peuvent être faits, il est amusant de passer en revue quelques comportements singuliers. 


 

Parades nuptiales ayant inspirés nos danses, maquillage imitant les couleurs vives, cris et chants ayant inspiré nos mélodies, plusieurs comportements ont été reproduits par l'humain. Polygamie, polyandrie, fidélité aussi, mais également homosexualité, inceste, accouplement forcé assimilé à du viol, la soirée sera chaude, ...

Sujet sérieux non dénué d'un certain humour, mais toujours dans le respect, cette présentation, illustrée par des photos de Damien Hubaut, passera en revue des espèces aussi communes que l'Hirondelle de fenêtre, l'Accenteur mouchet, le Cygne tuberculé et le Canard colvert. Donc, un résumé de l'état des connaissances générales sur le comportement sexuel de quelques oiseaux, sans avoir la prétention d'être complet! (Copyright Mario Ninanne - Commission Ornithologique de Watermael-Boistfort).    

11001935_910042232359821_310679608720493589_n.jpg

 

Infos pratiques :

Conférence-projection "Amour, sexe et (in)fidélité chez les oiseaux par Mario Ninanne

Quand ?

Le mardi 31 mars 2015 à 20H

Où ?

Centre Régional d'Initiation à l'Ecologie (asbl Tournesol Zonnebloem)

Parc Tournay-Solvay - Chaussée de La Hulpe 199 à 1170 Watermael-Boitsfort

Plus d'infos via la COWB à mario.ninanne@gmail.com ou au 0478/550.424  

01/05/2012

Balade à l'écoute de la "croule" de la Bécasse des bois ce 4 mai à Watermael-Boitsfort

becasse-des-bois-04.jpg 

La Bécasse des bois (Scolopax rusticola) est un oiseau forestier très particulier de la taille d'un pigeon appartenant aux limicoles. Dotée d'un corps massif et allongé, elle possède un très long bec et des pattes courtes et robustes. Sa particularité réside dans le fait que son plumage brun-rouge rappelle fortement la couleur des feuilles mortes. 

Habitante des forêts de conifères et bois de feuillus humides, elle passe le plus clair de ses journées immobile sur les litières de feuilles mortes; ce qui fait d'elle un des oiseaux les plus difficiles à voir en raison de son plumage qui se confond avec le sol. Dès la tombée du jour, la Bécasse des bois s'active et son vol rapide aux brusques changements de direction est très caractéristique.    

becasse-1.jpg

 Plumage se confondant avec les feuilles mortes 

balade nocturne,randonnée,observation,nature,feuillus,plumage,vol,écoute,limicoles,ornithologie,forêt de soignes,feuilles mortes,forêt conifères,vol nuptial,crépuscule,commission ornithologique de watremael-boitsfort,la croule,bécasse des bois,scolopax rusticola,grenouille,sifflement,ornithologues,printemps,oiseaux,fôrets

Plumes et patte de la Bécasse des Bois 

Au printemps, le mâle effectue son vol nuptial crépusculaire en chantant - on dit alors qu'il "croule" en croassant comme une grenouille Sourire et que c'est l'unique occasion de découvrir cet étrange oiseau et d'écouter ses grognements et cris sifflés.



En pratique

Balade à l'écoute de la "croule" de la Bécasse des bois.

Le vendredi 4 mai 2012 à 20H30. 

Rendez-vous à l'Etang de Boitsfort (Etang du Moulin) - Chemin des Silex - Avenue de la Foresterie.

Accès Stib : Bus 95, tram 94, Gare de Watermael-Boitsfort.

Responsable : Commission Ornithologique de Watermael-Boitsfort

Réservation obligatoire via info@cowb.be - Mario Ninanne 02/672.88.03 ou 0478/550.424.

27/04/2012

Les premières petites fleurs de printemps en forêt ...

Avec l'arrivée des beaux jours et le retour des balades, l'on peut déjà observer et découvrir les premiers signes du printemps. En effet, le temps plus clément fait éclore les premiers bourgeons mais également les premières floraisons. 

En route donc pour la découverte de deux magnifiques petites plantes à fleurs, l'une blanche et l'autre jaune. Facilement reconnaissables, elles se rencontrent en forêt; dans les sous-bois ou encore en bordure des chemins où elles forment de véritables tapis décoratifs.  

anémone sylvie, anémone des bois, anemone nemorosa,fleur de printemps en forêt

Colonie d'Anémones sylvie (Anemone nemorosa) © Vinciane Allebroeck 

L'Anémone sylvie (Anemone nemorosa) 

L'Anénome sylvie ou Anémone des bois est une petite plante vivace de 10 à 20 cm de haut aux fleurs très précoces puisqu'elles fleurissent vers la fin mars jusque fin avril. A partir de cette période, la plante entre en période de repos pour une durée de 9 mois. Avec un peu de chance vous aurez encore la possibilité d'apercevoir de petites colonies d'anémones ces prochains jours. 

Appartenant à la famille des Renonculacées, l'Anémone est l'une des fleurs les plus typiques en forêt (forêt de feuillus et résineux) mais elle colonise également les clairières et les fourrés aux sols frais. Sa fleur fortement découpée et très souvent teintée de blanc peut également contenir quelques reflets de mauve rougeâtre.   

DSC04582.JPG

Anémones sylvie (Anemone nemorosa) © Vinciane Allebroeck

Une des principales particularités de l'Anémone Sylvie est que sa fleur suit la course du soleil. En journée, elle se tourne donc toujours face au soleil alors que la nuit, s'il pleut et que le temps est plus frais; elle se replie la tête vers le bas pour empêcher dit-on la pluie ou encore la rosée d'abîmer son pollen.

  DSC04558.JPG

 Colonie d'Anémones sylvie (Anemone nemorosa) © Vinciane Allebroeck

Attention toutefois car la plante est réputée comme toxique à cause de la protoanémonine qu'elle contient. Toute la plante est d'une âcreté extrême tant et si bien qu'aucun n'animal n'y touche. La substance toxique contenue dans la plante peut en effet provoquer d'importantes irritations de la peau (cloques), de violentes contractions musculaires, des coliques sanglantes ou encore des troubles respiratoires et cardiaques.

A noter toutefois que l'essence d'Anémone sylvie s'utilise encore aujourd'hui en homéopathie contre l'eczéma, le dyspnée nerveuse et les rhumatismes musculaires. 

La Ficaire fausse renoncule (Ranunculus ficaria) 

La Ficaire fausse renoncule est une plante vivace de 10 à 20 cm appartenant également à la famille des Renonculacées et colonise les forêts et prairies sous la forme de véritables tapis vert et jaune. Si les conditions météorologiques sont favorables, il est déjà possible de l'observer à la mi-février et ce jusqu'en mai. Le nom ficaire vient de Ficus qui signifie "figue" car ses bulbes* font étrangement penser à ce fruit. 

ficaire

 Colonie de Ficaires fausse renoncule (Ranunculus ficaria) © Vinciane Allebroeck

La Ficaire se présente sous la forme d'une tige rampante ou bien dressée au bout de laquelle s'épanouit une petite fleur en forme d'étoile composée de 8 à 12 pétales jaunes d'or. La plante apprécie les endroits ombragés ainsi que les sols frais et riches. A noter également que la fleur ne s'ouvre entièrement qu'en plein soleil et que cette dernière a tendance à blanchir en vieillissant. Les feuilles en forme de coeur échancré sont luisantes, vertes fonçées, souvent marbrées de pourpre ou de taches claires et sont étalées en rosette* ou en bouquet serré.

Ficaire La Héronnière DSC03695.JPG

 Ficaires fausse renoncule (Ranunculus ficaria) © Vinciane Allebroeck

Jadis, la Ficaire était reconnue comme plante médicinale pour soigner le scorbut, ses bulbes utilisés pour soigner les verrues et elle servait également de nourriture en temps de disette. La Ficaire est une plante ambigue car elle est toxique pendant la période de floraison (substances vénéneuses) mais également consommée pour ses jeunes pousses. Attention toutefois car ses effets indésirables peuvent être nombreux, à savoir : vomissements, diahrées, étourdissements, covulsions, paralysie, dermites ...

  

*Rosette : ensemble de feuilles disposées en cercle à partir du collet de la plante.

*Bulbe : pousse souterraine verticale.

09/02/2012

Les Alpes Bavaroises (1/2) au Jardin extraordinaire ce 12 février sur la Une !

300.jpg

Château de Neuschwanstein

Sommaire Jardin Extraordinaire du 12 février 2012 à 20H10 sur la Une. 

Document : Les Alpes Bavaroises (1/2) (Bavaria's Alpine Kingdom-ORF) 

Les montagnes des Alpes bavaroises sont un défi permanent pour la vie sauvage et les hommes qui y vivent. Quand l'hiver relâche son emprise glaciale, il faut d'urgence profiter de l'abondance des beaux jours. Mais les innondations et tempêtes de début de l'été menacent de nombreuses créatures.

Les fermiers risquent leur vie pour emmener leurs troupeaux vers les pâturages d'altitude, où les vaches pourront paître dans les prairies fleuries. Elles vivent ici avec les rapaces, chamois, chats sauvages, corbeaux ... Les remparts rocheux de ces montagnes sont composées entre autre de roches fossiles qui évoquent les origines, dans le sous-sol marin. On y trouve le fameux château de Neuschwanstein, château construit par Louis II de Bavière.

L'été s'achève trop tôt, les rejetons du pic noir s'envolent vers leur destin. Les vaches retournent au village en fête pour l'occasion. ce sont les reines de l'alpage, couvertes de fleurs. Puis, l'hiver s'annonce : les salamandres hibernent et les oiseaux se gorgent de fruits pour résister à la morsure du froid.

Reportage : Je suis une légende - Bernard Debarsy 

Berbard Debarsy est médecin-véterinaire à Sorinnes-La-Longue. Il a longuement filmé le cerf, guettant ses allées et venues pour en capter la beautéet nous allons la restituer. Il fait parler le cerf, qui évoque sa vie, avant le grand rendez-vous de son exitence.

Lieu de captation :

Nassogne quoi de plus logique, puisque nous évoquons le cerf mais aussi les autres animaux de nos régions d'altitude, de nous poser au coeur de l'Ardenne, face au massif de St Hubert qui culmine tout de même à quelque 600m ! 20.000 ha de forêt gérée, avec l'une des plus belles populations de grands cerfs, mais aussi le grand corbeau, les chevreuils, la cigogne noire, le grand-duc ... Le dépaysement est garanti, même si nous ne sortons pas du pays. Lieu : Le gîte "Altitude 400" puisque nous sommmes à quelques 380m !