19/06/2014

Diffusion du documentaire "Blackfish, l'orque tueuse" ce 29 juin sur ARTE!

 10467020_1459847530928473_873499084535505886_o.jpg 

Février 2010. Au cours d'un spectacle au parc d'attractions aquatiques Seaworld en Floride, Tilikum, une orque de six tonnes, attaque mortellement Dawn Brancheau, une dresseuse confirmée, sous les yeux des spectateurs. Attribuant l'accident à une négligence de la victime, le parc classe très vite l'affaire et l'orque, source de gros revenus, reprend les spectacles un an après. Pourtant, Tilikum n'en était pas à sa première agression...

Capturée à l'âge de 2 ans dans les eaux islandaises en 1983, cette orque mâle de sept mètres de long a passé le plus clair de sa vie en captivité. Elle a d'abord été dresssée au Canada avant d'être rachetée par le Seaworld d'Orlando en 1992.   

liberté,sea world,sundance,blackfish,tilikum,orque,orca,spectacle,détention animaux sauvages,industrie parcs loisirs,dresseur animaux sauvages,mammifères marins,documentaire,captivité,festival de sundance,freedom,floride,spectateurs,dawn brancheau,islande,canada,belgium,belgique,arte

 © Our Turn Productions / Manny O Productions

Avant ce jour fatidique où elle s'est ruée sur la dresseuse, Tilikum était déjà impliquée dans l'attaque meurtrière de deux personnes... Mêlant des archives exceptionnelles (filmées pendant les entraînements, les représentations mais aussi les attaques) et des entretiens avec les entraîneurs et des experts, ce film, sélectionné eu Festival de Sundance 2013, relate les faits tout en enquêtant sur le comportement altéré des orques en captivité.

050327-000_killerwal_01-1402199119370.jpg

 © Our Turn Productions / Manny O Productions

Diffusé en Belgique dès octobre 2013, j'ai eu la grande chance de découvrir ce thriller psychologique qui illustre à merveille la vengeance de la nature sur l'homme.

Grâce aux nombreux interviews des dresseurs, je n'ai pu rester insensible à l'urgence du message véhiculé par ce film à savoir qu'il est primordial d'agir à la préservation de la faune sauvage et d'arrêter de soutenir ces industries morbides qui sous couvert de la protection des espèces marines capturent, enferment, punissent, affament et torturent ces animaux qui au final deviennent complètement désespérés et fous au point de causer des tragédies comme exliqué dans le film. Rappelons au passage que l'industrie des parcs aquatiques ne montre toujours que le beau côté de la chose et ce, uniquement dans un but commercial alors que la réalité est fort différente!

Si je n'avais qu'un seul conseil à vous donner ce serait de visionner ce film avec la plus grande attention pour vous faire une idée plus précise sur la question. Rassurez-vous, je ne vais pas vous faire de leçon mais si il y a bien une chose à retenir c'est qu'il n'est jamais trop tard pour s'informer, changer ses habitudes et refuser ces spectacles d'esclavage et de souffrance. Le débat est donc ouvert... à chacun(es) de se faire sa propore opinion et d'agir en conséquence. 

Quelque soit votre opinion, rendez-vous donc ce dimanche 29 juin à 20H45 sur ARTE.

Pour aller plus loin, je vous conseille de visiter le magnifique site internet de Samantha Berg, l'ancienne dresseuse de Tilikum qui lutte maintenant contre la captivité et collabore avec d'anciens dresseurs également interviewés dans ce documentaire => Voice of the Orcas 

Découvrez également l'enfance de Tilikum, l'orque tueuse via le site officiel => Delphinariums et dauphins captifs    

 

 

27/10/2013

Blackfish dans les salles en Belgique!

 tilikum-regarde-ses-dresseuses.jpg 

Un thriller psychologique intense avec une orque en vedette, qui illustre comment la nature peut se venger quand l'homme la pousse dans ses derniers retranchements. Blackfish, c'est l'histoire de Tilikum, un orque condamné à devenir une bête de spectacle. Durant ses trente années de captivité, Tilikum a blessé et tué plusieurs personnes.

Gabriela Cowperthwaite, la réalisatrice du film, a interviewé des témoins directs. Elle dresse un portrait hallucinant dont la manière dont ces animaux sont maintenus en détention par l'industrie des parcs de loisirs, avec pour seul objectif l'appât du gain.

Cette histoire interpellante pose une question cruciale : ces animaux peuvent-ils être détenus de la sorte ?

Enfin distribué par Remain in light/Filmfreak Distributie, le documentaire américain sort en Belgique à partir du 30 octobre, ainsi qu'en Allemagne, aux Pays-Bas et en Espagne. La France dispose également d'un distributeur. 

Entre le 26 et 30 octobre, Samantha Berg, l'ancienne dresseuse de Tilikum sera présente à Bruxelles. 

Samantha lutte maintenant contre la captivité et gère un remarquable site web avec d'autres anciens dresseurs, également interviewés dans ce documentaire. 

Découvrez également l'enfance de Tilikum, l'orque tueuse via le site officiel Delphinariums et dauphins captifs 

(Source Free Dolphins Belgium - Pour une Belgique sans delphinariums)



Sortie de Blackfish en Belgique 

Cinéma Zed - Louvain (à partir du 23 octobre)

Ciné Ariston - Esch-sur-Alzette (à partir du 25 octobre)

Vendôme - Bruxelles (à partir du 30 octobre) 

Cinéma Aventure - Bruxelles (à partir du 30 octobre)

Sphinx - Gand (à partir du 13 novembre)

CineKursaal - Rumelange (à partir du 6 novembre)

CineWaasserhaus - Mondorf-les-Bains (à partir du 13 novembre)

Buda - Courtrai (à partir du 4 décembre)


A venir - dates non encore précisées

Le Parc / Churchill - Liège

Le Parc - Charleroi

Plaza - Mons

   

11/08/2013

Le Trail de l'Ardenne belge: sport, découvertes et nature!

Le Trail de l'Ardenne belge ou l'ultra-marathon de la Transardennaise aura lieu durant 4 jours du 28 au 31 août 2013 dans un cadre ardennais spectaculaire et verdoyant où vous découvrirez des lieux tels La Roche-en-Ardenne, Saint-Hubert, Awenne, Daverdisse et Bouillon.

Ici, nul doute que l'intensité sportive sera poussée à son extrême!  

 

voyage175_photo288_dim2.jpg

 

"... Un itinéraire, un concept déjà connu dans le milieu de la randonnée pédestre, parmi les vététistes, par les marathoniens. Un concept qui se développe de plus en plus dans différents pays pour le plaisir de la course.

Traverser des vallées, des forêts, en suivant un itinéraire balisé aux couleurs de la GTA (jaune et blanc), les couleurs de la Grande Traversée des Ardennes... plus d'info >> ".

02/06/2013

Balade pédagogique à la découverte d'hirondelles et de martinets...


Ce dimanche 23 juin 2013 aura lieu dès 9h à Daverdisse dans le Sud de la Belgique au Pays de la Haute- Lesse des activités éducatives liées à la découverte d'hirondelles et de martinets. Au programme:

 

=> Balade dans le village à la recherche des nids d'hirondelles et de martinets. 

=> Exposé sur les 4 espèces concernées, recensement, présentation de nids artificiels, documentation.

=> Quizz avec lot pour le vainqueur ! 

 

La matinée est animée par un ornithologue diplômé (Natagora) PAF: 3€, réservation obligatoire, places limitées.


RDV à 9h au Centre Touristique de Daverdisse (à côté de l'église), Belgique. Lisez ici le reportage écrit sur la belle région qui entoure Daverdisse, un véritable havre de tranquilité au coeur des Ardennes belges >>

 

Organisation: SI de Daverdisse asbl, en collaboration avec Natagora.

Infos et réservation: SI de Daverdisse asbl - +32 (0)84/31.59.92 - www.daverdisse-tourisme.be- info@daverdisse-tourisme.be


daverdisse, balade, ardennes, havre de paix, recensement, documentation, randonnées, nature, forêt, belgique, ardennes, hirondelles, martinets, oiseaux, observation, ornithologie, calme, quiétude, apaisement, vol, liberté, envol, nid,

23/02/2013

Click on I like if you are amazed! Cliquez J'aime si vous adorez!

"L'émerveillement et la contemplation peuvent susciter chez chacun de Nous la réflexion et l'action à la préservation de Notre merveilleuse Nature".

"Wondermont and contemplation may bring Us All to think & act to preserve Our wonderful Nature".

I like, J'aime, photography, regard, observation, contemplation, émerveillement, liberté, papillons, couleurs, nature conservation, save the nature, engagement, dedication, action, wildlife,arctic, butterfly,  biodiversité, proverbe,amour, love,

Comme les abeilles, notre rôle de pollinisateurs est essentiel à la bonne santé de Notre environnement!

As bees, our pollinator's role is crucial for the health of Our environment! 

 I like, J'aime, photography, regard, observation, contemplation, émerveillement, liberté, papillons, couleurs, nature conservation, save the nature, engagement, dedication, action, wildlife,arctic, butterfly,  biodiversité, proverbe,amour, love,

 Love is in the air...! Vive L'Amour...! 

I like, J'aime, photography, regard, observation, contemplation, émerveillement, liberté, papillons, couleurs, nature conservation, save the nature, engagement, dedication, action, wildlife,arctic, butterfly,  biodiversité, proverbe,amour, love,

Kamasutra 69 

I like, J'aime, photography, regard, observation, contemplation, émerveillement, liberté, papillons, couleurs, nature conservation, save the nature, engagement, dedication, action, wildlife,arctic, butterfly,  biodiversité, proverbe,amour, love,

"Deux papillons qui volent ensemble symbolisent l'Amour. Un papillon qui se pose sur vous symbolise la chance". 

"Two butterflies flying together symbolizes Love. If one lands on you, it will bring you good luck". 

I like, J'aime, photography, regard, observation, contemplation, émerveillement, liberté, papillons, couleurs, nature conservation, save the nature, engagement, dedication, action, wildlife,arctic, butterfly,  biodiversité, proverbe,amour, love,

Ne sommes-nous pas magnifiques...et pourtant, nous disparaissons progressivement à cause de la pollution industrielle, les pesticides, la perte d'habitat...

Aidez-nous au quotidien de chez vous, à la maison, dans votre école, entre collègues...aussi infimes que soient vos actions de départ! 

Aren't we beautiful...but, sadly we are disappearing more & more due to industrial pollution, pesticides, loss of habitat  ? 

Help us each day from home, at school, between colleagues...even with tiny actions!

03/12/2012

Conférence : "La Simplicité Volontaire" ce 7 décembre à Bruxelles !

Faites-vous partie de ces nombreuses personnes qui désirent changer le cours des choses et qui cherchent à vivre d'une manière plus respectueuse de la Terre et de tous ses habitants ? La Simplicité Volontaire apporte une réponse simple que vous pouvez appliquer au quotidien et dans la joie. Vous avancez à votre rythme, c'est vous qui tracez le chemin. 

12_dAOk-cembre11.jpg

Suite à une demande et à un intérêt croissant dans votre région, Les Amis de la Terre vous invitent à deux soirées au cours desquelles vous seront présentés la Simplicité Volontaire et le fonctionnement des groupes de partage. Ce sera également l'occasion d'échanger des expériences personnelles de la part de personnes qui sont actives dans un groupe depuis plusieurs années.

Encore une soirée et une date à retenir sur Bruxelles :

Le vendredi  7 décembre à 19H30 

Mundo-B, Rue d'Edimbourg 26 à 1050 Bruxelles (salle Faire-Trade) - Entrée gratuite.

A l'issue de cette conférence, les participant(e)s intéressé(e)s auront l'opportunité d'intégrer un groupe de Simplicité Volontaire.

Pour ceux et celles qui voudraient s'engager dans des actions concrètes et collectives, nous vous proposerons de développer un groupe local des Amis de la Terre à Bruxelles.


 

Découvrez de nombreux articles et vidéos via le site officiel => Les Amis de la Terre 

Idée lecture :

"Vivre simplement pour vivre mieux" ou La Simplicité Volontaire en 130 conseils pratiques - Philippe Lahille - Editions Dangles - 128p. 

9782703307921.jpg.jpg

Cet ouvrage vous invite à choisir volontairement un mode de vie simple. La récession économique actuelle nous contraint à réaliser des économies substantielles. Mais plutôt que de subir cette conjecture, pourquoi ne pas choisir délibérément un nouveau concept de vie, celui de la simplicité volontaire ? 

Il ne s'agit pas de se serrer la ceinture. La simplicité volontaire répond à une toute autre démarche, orientée vers un nouvel art de vivre qui privilégie l'être à l'avoir, l'être au paraître, la frugalité au gaspillage. En s'affranchissant des sirènes de la surconsommation, chacun peut accéder tout naturellement à plus de liberté, de bonheur, d'harmonie et une réelle conscience écologique au quotidien.

la simplicité volontaire,désencombrement,rythme,chemin,quotidien,mundo-b,groupe de partage,actions collectives,mode de vie,récession économique,économies,concept de vie,art de vivre,être,paraître,frugalité,gaspillage,surconsommation,liberté,bonheur,harmonie,conscience écologique,entraide,argent,médias,écologie,vacances,famille,santé,changer de vie,valeurs,générations futures,décroissance,vivre simplement pour vivre mieux

Ces décroissants, qui ont adopté cette voie de la frugalité, trouveront ici un guide résolument pratique. Abordant des thèmes aussi variés que l'hyperconsommatiobn, la publicité, les échanges, l'entraide, l'argent, les médias, la culture, l'écologie, les vacances, le logement, le famille ou la santé ... Philippe Lahille propose plus de 130 conseils pratiques qui pourront radicalement changer votre vie et lui donner plus de sens.

L'objectif n'est pas de les mettre tous en application, mais de choisir ceux qui vous conviennent et de planifier leur exécution. Alors chaque changement sera vécu comme un épanouissement, et non comme une contrainte subie. Loin du prêt-à-consommer, vous choisirez vos propres valeurs, celles qui deviendront assurément les nouveaux modèles pour les générations futures.  

DSC00369.JPG

30/11/2012

L'ouvrage "L'Appel de l'Arctique" à gagner via Télé Bruxelles...

A vos marques..... prêts....go pour tentez de gagner via le site web de "Télé Bruxelles" mon ouvrage polaire "L'Appel de l'Arctique" qui vous transportera au coeur de l'Océan Arctique et des villages côtiers isolés du Grand Nord canadien, alaskien et du Nunavut. 

Cliquez donc ci-dessous sur la cover de Télé Bruxelles pour découvrir les conditions du concours Télé Bruxelles (jusqu'au 13 décembre 2012 minuit) Bonne chance à tous et à toutes  >> 

télé bruxelles, concours, l'appel de l'arctique,inuits,alaska,grand nord,arctique,eskimaux,ours,morses,barrow,nunavut,passage du nord-ouest,voile,glace,océan,banquise,patrimoine de l'humanité,pétrolier,climat,tchouktches,wainwright

télé bruxelles,concours,belge,polaire,climat,nature,eskimos,inuits,passage du nord ouest,resolute,amundsen,barrow,livre,ouvrage,antarctique,faune,flore,glaces,banquise,arctic05,patrick reader,l'appel de l'arctique,saint paul,soleil de minuit,nunavut,alaska,mer de beaufort,baffin,diomède,wainwright,arctic,ours,morses,phoques,ornithologie,herschel,paulatuk,pearce point,fort ross,kaktovik,nome,expédition,voile,arctique

L'ours blanc (Ursus maritimus) est un excellent nageur pouvant parcourir des dizaines de kilomètres...  

télé bruxelles,concours,belge,polaire,climat,nature,eskimos,inuits,passage du nord ouest,resolute,amundsen,barrow,livre,ouvrage,antarctique,faune,flore,glaces,banquise,arctic05,patrick reader,l'appel de l'arctique,saint paul,soleil de minuit,nunavut,alaska,mer de beaufort,baffin,diomède,wainwright,arctic,ours,morses,phoques,ornithologie,herschel,paulatuk,pearce point,fort ross,kaktovik,nome,expédition,voile,arctique

 Art Inuit, vitraux représentant deux symboles de l'Arctique: en avant plan, le monticule de pierres du nom de Inukshuk qui sert de repère, voir de cachette pour chasser le caribou... soit pour se protéger contre le vent frisquet. En arrière plan, "Nanuq" ou l'ours blanc, le seigneur par excellence des lieux...   

télé bruxelles,concours,belge,polaire,climat,nature,eskimos,inuits,passage du nord ouest,resolute,amundsen,barrow,livre,ouvrage,antarctique,faune,flore,glaces,banquise,arctic05,patrick reader,l'appel de l'arctique,saint paul,soleil de minuit,nunavut,alaska,mer de beaufort,baffin,diomède,wainwright,arctic,ours,morses,phoques,ornithologie,herschel,paulatuk,pearce point,fort ross,kaktovik,nome,expédition,voile,arctique

L'ours polaire s'épuise à nager pour trouver la banquise, son terrain de prédilection et de chasse. Il est en sérieux danger vu la fonte inquiétante du pack-ice arctique ...!

Cela peut vous semblez fort loin de vos préoccupations du quotidien, seulement en sauvant l'Arctique, c'est nous même que nous sauvons. Pourquoi ? La surface et l'épaisseur de la banquise arctique se réduit de plus en plus alors qu'elle joue pourtant un rôle essentiel de régulateur de notre climat à tous et à toutes.

Une des solutions: modifier nos comportements aussi infimes que soient nos gestes et nos actions de départ!  

Vous souhaitez en savoir un peu plus sur mon livre "L'Appel de l'Arctique", voici différents reportages et photographies=>

- Les sublimes couleurs boréales de l'Arctique - cliquez ici >>

- Petit clin d'oeil à l'ouvrage L'Appel de l'Arctique de Patrick Reader - cliquez ici >>

Soyons tous ensemble unis pour l'Arctique et ses merveilles!

26/06/2012

Un ours polaire et des glaces à Knokke...

Le Polaire et l’Art sont à l’honneur sur le littoral belge.

Une magnifique sculpture d’Art triomphe sur la digue de Duinbergen à hauteur d’un de ses yachtings clubs. Elle suscita immédiatement mon attention. J'ai pris la peine de l’observer attentivement et ai souris immédiatement car l’édifice en bronze me renvoyait à ma passion pour l’Arctique, à son splendide milieu sauvage et à mes rencontres imprévisibles avec l’imposant ours polaire, le seigneur par excellence du Grand Nord.

knokke 3.jpg

L’œuvre dégage une telle force et une telle vitalité que les  promeneurs et les cyclistes s’arrêtent pour l’admirer. Chacun scrute l’ossature en bronze de la bête géante, chacun y apporte sa grille de lecture face au concept et face à la technicité de l’artiste. Ils s’empressent de photographier sous tous les angles l’ours polaire ou « Nanuk », tel que les inuits le nomment.

Cette pièce d’Art est signée « Jan Desmarets », belge flamand, né à Ypres en 1961. Je suis conquis et heureux de savoir que des artistes belges s’inspirent ainsi du Grand Nord pour susciter chez nous le questionnement...ici, sur le devenir de ce plantigrade vu la fonte inquiétante de la banquise de l'océan arctique…son terrain de prédilection.  

knokke 6.jpg

En face, au 306 de la Zeedijk, découvrez la galerie de l’Artiste. On vous y accueille avec une telle gentillesse. Les sculptures de tailles différentes respirent la légèreté, l’envol, une certaine liberté d’aller et de venir, une intelligence en mouvement…tel un oiseau qui vole dans les airs…Je fais notamment ici référence à ces athlètes en bronze qui semblent faire un jogging dans les airs, …ça plane... J'adore!

Bref, une combinaison de force et de sensualité qui conviendra tant à votre jardin, qu’à une pièce d’intérieur de votre demeure… Mon coup de cœur va pour le gros éléphant à gauche dès que vous entrez dans la galerie … Les animaux (chats, chiens, chevaux, grenouilles, lapins, oiseaux...) et les sports (le golf, l'équitation, le cyclisme, la natation, le foot...) sont mis à l'honneur par Jan Desmarets....Quoi qu'il en soit, je m’imaginerais bien au quotidien à regarder mon petit ours en bronze qui me regarde de haut et me dit: « alors Patrick, quoi de neuf dans tes projets polaires pour rappeler au monde que nous existons…. ».  

knokke 4.jpg

Donnant sur le nouveau site « Duinenwater », qui deviendra d’ici quelques années le nouveau prestigieux golf de 27 trous de Knokke, vous pouvez admirer des  images du Groenland signées par l’Allemand Olaf Otto Becker. C'est ainsi que, dans le cadre du « Foto Festival 2012 de Knokke-Heist », sont affichés dans les villages avoisinants de cette station balnéaire belge des photographies géantes de six artistes internationaux. Celles-ci nous interpellent tant sur la magnificence de notre Terre qu'au devenir de notre planète face notamment au réchauffement climatique. Admettons quand même que les organisateurs auraient pu songer aussi à du « belge »; nous aventuriers ou photographes polaires et/ou animaliers :-)   

knokke 2.jpg

Eh si vous prolongez votre randonnée en vélo à l’intérieur des terres de la Flandre-Occidentale, faites une halte au joli village de Lissewege (photo ci-dessus de son église de Notre-Dame de style gothique du 13ème siècle), longez les canaux de Damme pour apprécier la quiétude de cette campagne des Polders (photo ci-dessous). Terminez votre tour pour respirer l’air vivifiant des alentours de la réserve naturelle du Zwin...

Là, prenez quelques instants pour vous reposer dans les dunes à écouter les sons des vagues qui déferlent, à être caressé par la brise du Nord, à observer les acrobaties nautiques de ces kiters du Zoute … et à songer que "derrière" l'horizon, là au loin, des ours blancs (sur)vivent tant bien que mal dans un milieu sauvage qui se transforme... à cause de nous!     

knokke 1.jpg

 Bref, un peu de détente bien méritée et de bien-être à la fraîche.... !


Infos pratiques - Jan Desmarets  expose à=>

- à sa galerie à Knokke-Duinbergen, Belgique à la Zeedijk, 306 - plus d'info sur www.jandesmarets.com

- à Bruxelles  jusqu'au 22 juillet 2012 à la Rue Haute, 154 (De Landtsheer Art Gallery)

- à Juan-les-Pins, en France (Côte d'Azur) en face du casino au 16 boulevard Edouard Baudoin. 


L'artiste Jan Desmarets a publié  ouvrages du nom de "Bronzen sculpturen" et "Kracht in de beweging". 

03/10/2011

Imagine a Green World: le Tour du Monde de 2 amis belges!

Nathalie et Alain sont comme vous et moi…des belges avec leurs joies de vivre, leurs soucis à régler, leurs qualités à partager et leurs défauts à améliorer!

A cette seule différence que cet avocat et cette psychologue ont osé appréhender autrement la route de la vie et ont decidé de mettre tout en oeuvre pour réaliser pleinement un de leurs rêves: celui de partir pour un Tour du Monde de 3 ans afin de découvrir les secrets de Notre Terre, les richesses de Notre Nature, les enseignements d'autres cultures, vivre intensément de nouveaux "petits bonheurs du terroir", être à l'écoute des expériences vécues au travers des rencontres du voyage et très certainement répondre à certaines de leurs interrogations.

Au plus profond d’eux mêmes, ils veulent revenir aux bonheurs simples de l’existence. Pour ce faire, Alain me souligne " nous avons entrepris de nous purger de l’ensemble des souhaits superflus initiés par un modèle de vie qui repose sur le soutien de la consommation. Avec cette prise de conscience simple, dans notre vie moderne nous sommes très préoccupés par le fait de gagner beaucoup d’argent. La question finalement est pourquoi faire? Petit à petit, nous remarquons que les gens se donnent beoucoup de mal pour des frivolités, des voitures exagérément chères, de l’immobilier surévalué, un coût de la vie exhorbitant pour une qualité de vie sans cesse en baisse. Ils dépensent généralement bien mal leur petite économie...En réalité, ces plaisirs coûtent très chers et rendent les gens très peu heureux. Nous pensons au contraire que les plaisirs qui coûtent peu sont bien plus enthousiasmant et qu’au contraire, nous pourrions bien vivre dans une époque où finalement la vraie recherche de la qualité de vie serait d’avoir plus de temps pour soi, de choisir un travail qui permet de vivre simplement et de renoncer aux plaisirs coûteux et superflus pour se tourner vers l’essentiel. C’est ce projet que nous expérimentons maintenant et qui semble dejà rejoindre nos attentes. Regardons un peu du côté de la Nature. C’est comme ça que nous aurions toujours du continuer à vivre...".   

tour du monde,philosophie

Il est sportif, elle est spitante, il est fervant de philosophie, elle aime la psychologie, il adore l'aventure, elle privilégie la sagesse, tous deux sont fans de nature et de découvertes, se satisfont de peu pour échanger un sourire ... Alain, ancien routard est l’instigateur de ce projet. Nathalie, avec une certaine appréhension au départ, à été progressivement conquise par l’idée de s'évader à un tel point qu’elle en devint le moteur au même titre que son mari. A deux, ils ont décidé de partir pour ce Tour du monde qui porte le nom de code “Imagine a Green World”.

Cela fait plus d’une année qu’ils sont sur la "route de la découverte". A cet instant, ils viennent de poser le pied en Colombie pour y vivre un mois. Je suis allé à leur rencontre pour vous livrer quelques éléments de leur jardin secret et vous faire partager leur récit. Méditons sur leur témoignage et soyons, nous aussi, inspirés à aller jusqu'au bout de nos rêves, aussi petits ou aussi excentriques qu'ils soient. 

Pourquoi avoir intitulé votre Tour du Monde "Imagine a Green World"?

En fait, nous aspirons pour nous-mêmes et pour les autres à un changement de mentalité. Un changement qui irait vers une vie plus simple, plus modeste et qui serait tournée davantage vers la possibilité de vivre plus profondément. Nous avons intitulé notre site "Imagine a Green World" car nous croyons que pour atteindre cet objectif, il faut remplacer les aspirations patrimoniales présentent dans les sociétés consuméristes par des désirs plus simples. Selon nous, le fait de se tourner vers une vie proche de la nature (humaine, animale et végétale) facilite grandement la réalisation de cet objectif.  

Jusqu'a présent, quel est votre Top 3 des sites naturels découverts et why?

Quelle question difficile ! Une sélection de trois sites est ardue. Disons que nous avons aimé beaucoup d'endroits différents soit car la nature y est réellement stupéfiante soit parce que les gens qui vivent dans ces sites parviennent à avoir une qualité de vie exceptionnelle avec très peu de choses parce qu’ils vivent encore des produits du sol.

Voici donc un petit aperçu:  

1. Le parc national de Banff en Alberta au Canada. Il s'agit d'un parc national situé en plein coeur des fameuses "Rocky Mountains" ou "Rocheuses". La chaîne de montagnes y est vraiment impressionnantes et la faune et la flore magnifique. Le village de Banff est constamment visité par des biches qui se promènent au gré des rues. Même si le Canada n'est certes plus le modèle écologique que nous serions en droit d'attendre d'une telle région (notamment à cause des chantiers d'exploitation pétrolières en Alberta), les parcs nationaux restent des endroits protégés et la nature y est très belle.   

tour du monde,philosophie, Nature, Green World, Tour du monde,

2. La région du Chiapas au Mexique. Assez méconnue du grand tourisme au Mexique qui se concentre sur la côte caribéenne du Yucatan (Cancun ou Tulum), la région du Chiapas (entre San Cristobal de las Casas et Palenque) est fabuleuse. Elle est parsemée de montagnes verdoyantes splendides où habitent principalement des peuples Mayas vivant encore leurs traditions et récoltant encore des produits locaux savoureux (notamment une fabuleuse quantité de fruits divers). Bien que ces peuples soient très pauvres si nous nous basons sur des critères occidentaux (télé, voitures, etc...), leur qualité de vie est fantastique car ils peuvent manger très bien en vivant au sein d'une nature d'une richesse exceptionnelle. Finalement la qualité de vie des gens qui peuplent ces collines est bien meilleure que beaucoup de gens qui vivent concentrés dans des régions urbaines où la vie est généralement hors de prix.   

tour du monde,philosophie

3. La région de Viñales à Cuba. Cuba évidemment pour sa volonté d'entretenir un autre modèle de société où la solidarité supplante la capitalisation. La région de Viñales et ses Mogotes est un paradis terrestre. Un enchantement pour un peintre. Ici, la vie rurale se dessine dans une nature d'une beauté buccolique enivrante. La vie rurale et paysanne s'y déroule encore comme elle devait se dérouler dans nos régions occidentales au 19è siècle. Pas de machines, pas d’engrais : ici c'est la charrue tirée par des bœufs splendides et du crottin de cheval. La contemplation des champs de tabac est un bonheur et les produits locaux sont savoureux. Par la force des choses et l'absence bienfaisante de l'industrialisation destinée à produire en masse, Cuba est un paradis écologique ou l'on se déplace encore le long des routes en marchant, en vélo ou à cheval. Le cheval est encore très important dans toutes les régions de Cuba et c'est un vrai Bonheur. Cuba, Hasta siempre !  

tour du monde,philosophie

Cela fait déjà 1 an que vous êtes sur la route...hormis les merveilles de ce monde...quels sont les 2 objectifs essentiels à ce changement de vie ?

Nath=>  

1. Se libérer de l'activité frénétique et stérile de nos sociétés de type occidentale pour avoir du temps à donner aux autres,

2. Vivre dans un site où la nature de par sa force et sa beauté rappelle aux hommes qu'elle est bien présente et qu'il faut la respecter, faute d'aller au devant de sérieux problèmes écologiques.

 Alain=>  

1. Enrayer le système consumériste occidental pour se tourner vers une vie remplie de bonheurs simples où l'on ne consomme ce que l'on a réellement besoin.

2. Faire les activités qui nous plaisent réellement en allant à la rencontre de ce que nous sommes et aimons réellement en laissant de côté toutes autres perspectives financières. 

En étant ainsi à la découverte de l'inconnu et de l'imprévisible, on renonce aussi à bien des choses essentielles que l'on aime (famille, amis, répères...), comment se prépare t'on psychologiquement, mentalement à ce choix?  

Si je voulais répondre complètement à cette question, j'ecrirais sans doute des pages: Il arrive un âge dans la vie de tout un chacun où l'on est suffisammemt mûr pour savoir ce que l'on veut. Vivre sa vie, son projet, cheminer vers son bonheur nécessite d'être suffisammet fort pour vivre sa vie et ce en totale indépendance par rapport à sa famille, ses amis, les pressions sociales ou éducationnelles. On peut vivre avec les autres mais sûrement pas pour les autres. Même les plus grands altruistes ont vécu leur projet personnel fût-il d'aider les autres. Nous avons depuis longtemps quitté cet état d'esprit qui consiste à mettre sa vie entre parenthèses pour se trouver les excuses de n'avoir pas le courage de vivre ses idées. Pour nous donc, même si notre famille, nos amis sont très importants, ils ne sauraient remplacer ou se substituer à nos aspirations fondamemtales. Nos projets sont donc bien plus importants que nos racines - lesquelles sont d'ici et d'ailleurs - et nous n'avons pas de difficultés à avancer sur notre route.   

tour du monde,philosophie

Quid des préparatifs, de la logistique qui je sais ont durés plus de 8 mois...est-ce abordable pour tout un chacun, faut-il un budget moyen de 25.000-Euro/an pour réaliser et vivre pleinement son Tour du monde ?   

Nos sacs à dos ne sont pas plus grands que ceux que prennent la plupart des gens pour aller a la piscine du coin. Nous ne portons quasiment rien sauf le strict minimun : un pantalon, une paire de chaussures, un T- shirt, une paire de chaussettes ... et une guitare pour sympathiser avec les autres voyageurs autour de quelques chansons.

Le buget dépend bien évidemment de la façon dont les gens voyagent. Nous avons fait énormèmemt de stop, nous nous sommes déplacés en vélo, nous dormons dans des petits hôtels de voyageurs, nous travaillons parfois pour payer nos nuits dans les hôtels....

Quelques exemples: nous avons du boire deux bouteilles de vin rouge en un an, nous ne savons plus la dernière fois que nous avons mangé un morceau de viande, ni de poisson.

Alors que certains se paient des billets pour un tour du monde en avion qui coûte pas loin de 2.500-Euros, nous n'avons pris qu'un seul avion en un an, nous avons parfois dormi dans des endroits insalubres, etc....

Nous dépensons réellememt très peu d'argent.

Les gens ne savent génèralement pas que l'on peut vivre avec très peu de revenus et trouver encore des solutions.

Nous terminerons en citant Mère Theressa même si je ne suis pas de cette confession là " la pauvreté est une bénèdiction, car elle supprime tous les obstacles qui nous éloigne de Dieu". Nous aurions tendance à dire dans cette mouvance que : " Le dénuement est une bénédiction car il supprime tous les obstacles qui nous éloigne de nous".   

Que conseilleriez-vous à tous ces adultes qui souffrent du "stress urbain", qui s'engouffrent dans leur "routine" quotidienne ou qui aspirent à réaliser leurs rêves sans jamais oser franchir le pas?  

Vaste débat où nous pourrions écrire un livre sans doute. Nous résumerions en disant  ceci : "on a jamais vu un compte en banque suivre un corbillard".

La vie est très courte et lorsque l'on n'est bien né c'est-à-dire dans nos sociétés occidentales où les gens ploient sous les biens, c'est un scandale de ne pas être heureux. Pour ce faire, nous conseillons aux gens de mettre de côté l'obsession de capitalisation, les pressions sociales castratrices et faire ce qu'ils aiment réellement.  

La vie passe très vite et quand elle est passée, c'est trop tard pour avoir des regrets. Il y a sans doute mieux à faire que de travailler pour une grande banque ou une compagnie d'assurances qui finalement n'en à rien à faire de votre bonheur.  

En ce sens, nous sommes assez proches de la philosophie bouddhiste dans la mesure où il semble évident pour nous que la capitalisation est un véritable obstacle à la réalisation de ses aspirations personnelles.   

tour du monde,philosophie

Quel (s) message (s) souhaitez-vous transmettre aux visiteurs d'Ice & Green ?  

Nath=> Le vrai risque dans la vie, c'est de n'en prendre aucun. Cessez de suivre le troupeau, sortez du lot, la vie vous ouvre ses bras, magnifique et envoûtante pour qui ose sauter le pas.

Alain=> Faisons la peau à un autre mythe : il n'est nullement besoin de travailler dans un grande entreprise pour être heureux. Tout le monde peut demain, être cultivateur de café au Salvador ou employé dans un club de surf en Australie. Peut être gagnerez vous moins d'argent mais combien votre vie sera plus agréable !  

Un tout tout Grand merci pour votre témoignage chers amis...qu'il inspire jeunes, adultes et tout un chacun à aller jusqu'au bout de leurs rêves!

Personnellement, je reste toujours en admiration par rapport à ces inconnus, ses amis qui osent, qui sont inspirés, qui sont les artisants de leur propre vie, qui vont à la recherche d'autrui, d'autres cultures, qui progressivement mettent en branle la réalisation de leurs idées ou/et qui avec persévérance travaillent dur et fort pour accomplir leurs projets et ne laissent aucunement leur devenir être dicté par les méandres de la routine d'un système aux prétentions souvent les meilleurs... Durant nos longues courses en VTT en Fôret de Soignes, Alain et moi avons parcouru, échangé certains de nos rêves les plus fous... Et lui notamment les préparatifs de leur projet "Imagine a Green World" et moi, l'envie de partager mon regard sur cette merveilleuse région qu'est l'Arctique en fondant Arctic05 ...

Ne tournons pas autour du pot, "allons tous jusqu'au bout de nos rêves" sans la moindre hésitation. Ne nous laissons pas scotcher par le dictat "du prêt hypothécaire" ou assomer par un "stress urbain qui se voudrait "omniprésent" ou engouffrer par "une routine du moindre effort"...Voyez Alain, même à 41 ans, cet ancien avocat du barreau de Bruxelles a opté avec sa douce pour vivre pleinement leurs rêves et ainsi découvrir autrement les merveilles de notre Terre...

Et vous chers ami(e)s, chers visiteurs(ices), qu'en dites-vous?

Partagez votre expérience, faîtes-nous aussi découvrir votre projet Nature local ou vécu à l'étranger, vos réalisations, vos conseils, vos coups de gueules, des idées d'évasion en préparation ...

Encourageons ici Alain et Nath dans la continuation de "Imagine a Green World"!