22/12/2012

En direct de la Station polaire belge Princess Elisabeth ce 23/12 sur RTL-TVI!

C'est l'endroit le plus froid de la Terre, le plus venteux, le plus aride. Isolé des autres continents par un océan, l'Antarctique est le plus grand désert du monde. Un territoire grand comme une fois et demi l'Europe, inhabité. Découvert il y a à peine 200 ans, il n'appartient à personne.  

station princess elisabeth,recherches scientifiques,sor rondane,bivouac,antarctique,station polaire,pôle sud,polard station,roald amudsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,antarctica,recherche scientifique,froid,calotte glaciaire,alain hubert,neige,géologie,biologie,terre,nature,continent blanc,manchots empereurs,olivier pierre,rtl-tvi,changements climatiques,réchauffement,aventure pôle sud,glaciologie,prince philippe de belgique,tour et taxis,continent de glace,inside the station

Couple de Manchots empereurs copyright  Martha de Jong-Lantink 

Son isolement et son climat en rendent la vie difficile. Cet environnement à priori hostile fascine les hommes, attirés par sa pureté et ses mystères. Par moments, l'accalmie des éléments autorise quelques-uns à fouler ce continent de glace. Pendant les 4 mois de l'été austral, sous le soleil parmanent, nous avons suivi l'aventure des scientifiques en mission en Antarctique au départ de la base belge Princess Elisabeth. Nous proposons de faire partager le quotidien de ces chercheurs et celui du personnel de la station, rares humains de passage sur cette terre glacée aux confins de la planète.

belare_2010_fuel_satellite_022-700x469.2.jpg

Station polaire belge Princess Elisabeth localisée à 1400 mètres d'altitude à Nunatak Utsteinen, Montagnes Sor Rondane en Territoire de la Reine Maud, en Antarctique oriental au 71°57 ' Sud - 23°20 ' Est - photo copyright Fondation Polaire Internationale

De novembre à février, nous avons accompagné ces hommes et ces femmes passionnés dans leurs expéditions sur la côte nord-est du continent et dans leurs ascensions des Sor Rondane, rares montagnes à percer l'épais couvercle de glace. Ces nouveaux explorateurs belges, français, allemands ou américains nous font vivre leurs bivouacs sous tente ou elur séjour à la Satation Princess Elisabeth, située à l'intérieur du continent, une région peu explorée de l'Antarctique.

1689055158.jpg

Les géologues allemands Antonia et Andreas, (sur la zone de suture entre l'Antarctique et le continent Africain)... 

Inaugurée en 2009, la base est la première station polaire "zéro émissions fossile" un concept unique en Antarctique.  Au fil de cette aventure humaine, nous découvrons les nombreux mystères qui planent encore sur cet immense désert blanc. Qu'est-ce-que l'Antarctique, comment y aller, pourquoi l'étudier, pourquoi une nouvelle station ? Autant de questions auxquelles nous tenterons de répondre à travers les missions de ces fondus des glaces. Ils nous feront prendre conscience de l'intérêt de continuer plus que jamais à explorer l'Antarctique, comme l'a entrepris le Norvégien Roald Amundsen dans sa route vers le Pôle Sud il y a un siècle. 

station princess elisabeth,recherches scientifiques,sor rondane,bivouac,antarctique,station polaire,pôle sud,polard station,roald amudsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,antarctica,recherche scientifique,froid,calotte glaciaire,alain hubert,neige,géologie,biologie,terre,nature,continent blanc,manchots empereurs,olivier pierre,rtl-tvi,changements climatiques,réchauffement,aventure pôle sud,glaciologie,prince philippe de belgique,tour et taxis,continent de glace,inside the station

 Alain Hubert, fondateur et président de la Fondation Polaire Internationale copyright Le Soir

En pratique : 

"Continent de glace" - Grands Documents de Grand Angle ce dimanche 23/12 à 22H10 sur RTL-TVI 

Revivez les grands moments de l'inauguration de notre station polaire Princess Elisabeth en (re)découvrant les clichés exclusifs pris à cette occasion par Pat Ice

inauguration2_patrick_reader.2.jpg

 Station polaire belge Princess Elisabeth localisée à 1400 mètres d'altitude à Nunatak Utsteinen, Montagnes Sor Rondane en Territoire de la Reine Maud, en Antarctique oriental au 71°57 ' Sud - 23°20 ' Est - photo copyright Fondation Polaire Internationale.

Découvrez les coulisses de la vie quotidienne au coeur notre station polaire en Antarctique via => l'interview exclusive d'Olivier Pierre pour Ice And Green rédigée par Pat Ice

3139290765.jpg princess-3.jpg

Intérieur de la Station polaire belge Princess Elisabeth, à gauche c'est le coin cuisine...

Visitez l'expo "Inside The Station" accessible du 22 décembre au 31 mai 2013 à Bruxelles en Belgique, qui se consacrera à l'histoire et aux missions de la station polaire belge Princess Elisabeth.   

station princess elisabeth,recherches scientifiques,sor rondane,bivouac,antarctique,station polaire,pôle sud,polard station,roald amudsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,antarctica,recherche scientifique,froid,calotte glaciaire,alain hubert,neige,géologie,biologie,terre,nature,continent blanc,manchots empereurs,olivier pierre,rtl-tvi,changements climatiques,réchauffement,aventure pôle sud,glaciologie,prince philippe de belgique,tour et taxis,continent de glace,inside the station

Station polaire belge en Anatarctique copyright Foundation Polaire Internationale

07/03/2012

Une jeunesse belge active pour l'Arctique... Stop à la fonte des glaces!

Fiers, Margault, ses parents ainsi que son institutrice peuvent certainement l’être.

Cette jeune lycéenne belge d’à peine 11 ans de l'école primaire du Berlaymont à Waterloo a travaillé dur durant plusieurs mois pour présenter, il y a peu, à ses camarades de classe de 6ème primaire un sujet sur l’inquiétante fonte des glaces, ses causes et ce que nous, adultes et plus jeunes pouvons entreprendre au quotidien, pour participer avec force, ici chez nous en Belgique et ailleurs, à sa réduction !  

arctique,ours,polaire,arctic05,phoques,morses,antarctique,l'appel de l'arctique,glace,fonte,climat,réchauffement,banquise,calotte,glaciologue,pollution,berlaymont,océan,eskimaux,nanuq,rêve,cap'ten,pédagogie,éducation,jeunesse,nature,grand nord,écoles

Le travail et l’exposé de cette jeune adolescente de 11 ans rentre dans le cadre du « projet Cap’ Ten » qui s’adresse aux enseignants belges de la fin du cycle primaire et du début du cycle secondaire qui en utilisant une méthode outillée vise à amener les élèves à entreprendre un projet à leur mesure en valorisant leur talents et en renforçant leur compétences – plus d’info sur www.ichec-pme.be/capten/

Avec ses mots à elle, des images et des posters polaires qu’elle a recueillis, des maquettes qu’elle a construites elle-même, … Margault a souhaité emmener quelques instants ses amis d’école au cœur de ces régions froides du bout du monde, en particulier en leur faisant découvrir l’immense et le fascinant océan Arctique, ses terres d’alentours et son merveilleux milieu sauvage.   

arctique,ours,polaire,arctic05,phoques,morses,antarctique,l'appel de l'arctique,glace,fonte,climat,réchauffement,banquise,calotte,glaciologue,pollution,berlaymont,océan,eskimaux,nanuq,rêve,cap'ten,pédagogie,éducation,jeunesse,nature,grand nord,écoles

Le protocole de Kyoto est un traité international visant à lutter contre les changements climatiques et pour ce faire réduire des émissions de gaz à effet de serre (C02, méthane...) responsables du réchauffement planétaire. 

C’est ainsi qu'elle est allée à la rencontre du Roi de l’Arctique, le sacré prédateur des lieux ; l’ours blanc ou « Nanuq » comme le nomment les Inuits (esquimaux) ainsi que de tous ses amis qui habitent la région (morses, phoques, narvals, belugas, renards et loups polaires…). Voici un extrait de son exposé : «  … L’ours polaire est le plus grand et le plus fort des animaux en Arctique. Son odorat est très fin, il sait sentir sa proie à plusieurs kilomètres. C’est son sens le plus développé.... ».  

web-polar-bear-small-extra.jpg

Le charismatique seigneur de l'Arctique défile avec son pelage épais le long du littoral de Kaktovik sur l'île Barter au Nord de l' Alaska.

Un mâle adulte peut peser quelque 500kg, voire plus et mesurer de 2 à 3 mètres de haut.

Elle en a rêvé, elle s’est documentée, elle a consolidé comme une grande son travail avec passion et autonomie pour nous donner une leçon de vie, « celle de découvrir les beautés de ces endroits si éloignés de la Belgique mais oh combien fragiles et qui méritent sans conteste notre attention, bien plus, de l'action! ». 

arctique,ours,polaire,arctic05,kaktovik,île barter,alaska,groenland,canada,phoques,morses,antarctique,l'appel de l'arctique,glace,fonte,climat,narvals,réchauffement,waterloo,banquise,calotte,glaciologue,pollution,berlaymont,océan,eskimaux,nanuq,rêve,cap'ten,pédagogie,éducation,jeunesse,nature,grand nord,écoles

Les icebergs peuvent avoir des tailles impressionnantes tels des châteaux forts de plus de 100 mètres de haut. Le fjord d'Illulissat au Groenland est englouti par des géants de glaces qui défilent et dérivent selon les vents et courants. Majestueux! 

Ce lieu est d'ailleurs une merveille classée au patrimoine mondiale de l'Unesco depuis l'été 2004...Lisez en cliquant ici l'article que j'ai écrit à ce sujet et intitulé "Groenland, au coeur des glaces".

Pour rendre sa présentation plus visuelle et éducative, Margault a d’initiative mis sur pied des maquettes et des icebergs en frigolite pour mieux montrer aux 26 élèves de sa classe l’évolution de la fonte des glaces en faisant un comparatif entre ce que l’homme pouvait observer il y a 100 ans, l'état des glaces aujourd’hui et ce qui risquerait de rester dans une centaine d'années; imagée par elle au travers d' « un petit iceberg miniature », si nous n’agissons pas plus vite pour limiter sa fonte progressive! 

arctique,ours,polaire,arctic05,kaktovik,île barter,alaska,groenland,canada,phoques,morses,antarctique,l'appel de l'arctique,glace,fonte,climat,narvals,réchauffement,waterloo,banquise,calotte,glaciologue,pollution,berlaymont,océan,eskimaux,nanuq,rêve,cap'ten,pédagogie,éducation,jeunesse,nature,grand nord,écoles

Gigantesque, cet iceberg...il me fait songer au "Titanic échoué et en dérive"...Disko Bay au Groenland...

Elle indique "...Je sais déjà à propos de mon sujet que la fonte des glaces, c’est surtout à cause du réchauffement climatique... En fait : la planète se réchauffe à cause de la pollution (transports, usines, déchets, etc., …). Et si la planète se réchauffe, la glace fond. Donc, il faut à tout prix éviter de polluer, pour arrêter ce réchauffement climatique...  Et que si on ne fait rien, dans +- 50 ans, il n’y aura plus du tout de glace dans le monde! Que le niveau de la mer augmentera de quelques mètres (de 1 à +- 6 mètres)...". 

arctique,ours,polaire,arctic05,phoques,morses,antarctique,l'appel de l'arctique,glace,fonte,climat,réchauffement,banquise,calotte,glaciologue,pollution,berlaymont,océan,eskimaux,nanuq,rêve,cap'ten,pédagogie,éducation,jeunesse,nature,grand nord,écoles

Information - concentration - sensibilisation - inspiration - action! Une jeunesse active, notre devenir!

Margault souligne que "... Pour arrêter la fonte des glaces, nous pouvons aussi tous les jours faire plein de petites actions : prendre une douche plutôt qu’un bain. (économie d’eau), éteindre la lumière quand on n’est pas dans la pièce. (économie de l’électricité), trier les déchets (compost, verre …). (diminution de la pollution), essayer de ne pas prendre de sac en plastique. (déchet inutile), prendre moins la voiture: utiliser les transports en commun, faire du covoiturage, aller à pied ou à vélo. (diminution du CO²),...

Si tout le monde sur la planète faisait déjà ces petites actions, ça changerait mais commençons par nous avant de changer les autres...". 

arctique,ours,polaire,arctic05,kaktovik,île barter,alaska,groenland,canada,phoques,morses,antarctique,l'appel de l'arctique,glace,fonte,climat,narvals,réchauffement,waterloo,banquise,calotte,glaciologue,pollution,berlaymont,océan,eskimaux,nanuq,rêve,cap'ten,pédagogie,éducation,jeunesse,nature,grand nord,écoles

Icebergs dans la brume boréale...

Son message est simple : expliquer pourquoi les pôles (Arctique au Nord, l'Antarctique au Sud)  sont les baromètres de notre survie, attirer notre attention sur la magnificence de leur faune et profiter de son exposé pour sensibiliser un tant soit peu les élèves de sa classe à l’importance de préserver davantage notre Nature et d'agir!

1600-number-112.jpg

Chute d'eau de la calotte glaciaire de Nordaustlandet au Nord-Est du Svalbard...

D'initiative, Margault a voulu m’interviewer sur mes ressentis et l’expérience vécue lors de mes aventures en Arctique. Voici l'une de mes réponses: "... Lors de ma dernière expédition à la voile au cœur de l'Océan Arctique où nous avons parcourus en équipe quelques 6.000km, j'ai été particulièrement étonné de voir, durant l'été 2009, si peu de glaces le long du célèbre et mythique passage du Nord-Ouest (Alaska - Grand Nord canadien - Nunavut)...".

La suite peux être lue dans mon ouvrage polaire "L'Appel de l'Arctique" que j'ai offert aux 26 élèves de sa classe et à Madame Delfine, leur institutrice.  

arctique,ours,polaire,disko bay,arctic05,kaktovik,île barter,alaska,groenland,inuit,canada,phoques,stage civique,renouveau sociétal et environnemental,kyoto,civisme,traité de l'antarctique,morses,antarctique,l'appel de l'arctique,glace,wainwright,barrow,beluga,soleil de minuit,mer des tchouktches,svalbard,spistbergen,fonte,climat,narvals,réchauffement,unesco,waterloo,banquise,calotte,glaciologue,pollution,berlaymont,océan,eskimaux,nanuq,rêve,cap'ten,pédagogie,éducation,jeunesse,nature,grand nord,écoles

arctique,ours,polaire,disko bay,arctic05,kaktovik,île barter,alaska,groenland,inuit,canada,phoques,stage civique,renouveau sociétal et environnemental,kyoto,civisme,traité de l'antarctique,morses,antarctique,l'appel de l'arctique,glace,wainwright,barrow,beluga,soleil de minuit,mer des tchouktches,svalbard,spistbergen,fonte,climat,narvals,réchauffement,unesco,waterloo,banquise,calotte,glaciologue,pollution,berlaymont,océan,eskimaux,nanuq,rêve,cap'ten,pédagogie,éducation,jeunesse,nature,grand nord,écoles

Margault portant son uniforme du collège du Berlaymont en compagnie de son nouveau livre de chevet "L'Appel de l'Arctique", également offert à tous ses copains de classe...Très belle lecture à tous(tes)...

Méditons ici très justement sur ce proverbe indien qui cadre à merveille avec le travail de cette jeune fille de 6ème primaire: "La terre n'est pas un don de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent".  

arctique,ours,polaire,disko bay, arctic05,kaktovik,île barter,alaska,groenland,canada,phoques,morses,antarctique,l'appel de l'arctique,glace,wainwright,barrow,soleil de minuit,mer des tchouktches,svalbard, spistbergen,fonte,climat,narvals,réchauffement,unesco,waterloo,banquise,calotte,glaciologue,pollution,berlaymont,océan,eskimaux,nanuq,rêve,cap'ten,pédagogie,éducation,jeunesse,nature,grand nord,écoles

Les formes des icebergs peuvent être étonnement bizaroïdes et abracadabrantes...

A quoi cela vous fait penser, un chien?  

Ponctuons avec les mots de cette jeune demoiselle de 11 ans : "... Ce que je retiens de tout cela, c’est que l’homme pollue la planète, et ça réchauffe l’air. C’est comme ça qu’il y a le réchauffement climatique. A cause de cela, la glace fond petit à petit, mais si la glace fond, ça veut dire : - Qu’il y aura un dérèglement dans la nature. - Que le niveau de l’océan va monter puisque la glace fondue c’est de l’eau - Que ça va tuer la plupart des animaux et humains qui vivent là bas.

Donc pour arrêter de faire fondre la glace et la banquise, il faut faire toute les petites actions que j’ai citées. Même si ça ne va pas tout changer, si à 27 élèves on les fait déjà, c’est déjà un bon commencement. Si tous les gens de la planète les faisaient aussi, ça changerait beaucoup. Voilà ce que nous devons retenir de tout ce que j’ai dis !...."  

Svalbard13jpeg - Patrick Reader.jpg

La vue est extraordinaire et la glace s'exprime par des craquements, par des détonations...des parties d'icebergs se renversent, provoquent des secousses, voir dans les cas extrêmes de véritables "tsunamis"...Prudence, prudence!

Et qui sait qu’un jour, cette jeune fille devienne à son tour glaciologue ou docteur en biologie marine ou exploratrice polaire… pour poursuivre le travail ainsi effectué déjà par de nombreux passionnés des pôles et par des scientifiques qui s'y consacrent tous les jours... D'ici là, qu'elle vive intensément sa nouvelle passion pour ces deux Royaumes de blanc que sont l'Arctique (Hémisphère Nord) et l'Antarctique (Hémisphère Sud), qu'elle continue ainsi à la partager avec ses (nouveaux) amis.  

number-7Svalbard21jpeg---Pa.jpg 

Siesta sous le soleil de minuit de l'été arctique...la belle vie pour ce phoque barbu..:-) 

Je souhaitais mettre à l’honneur cette élève pour notamment démontrer que notre jeunesse est inspirée et souhaite avec leur mots nous interpeller à agir davantage.  

Félicitations Margault et merci de nous faire ainsi partager avec tes mots ton ressenti sur la préoccupante fonte des glaces, ta nouvelle passion pour ces régions de l'extrême et ton envie de faire bouger les choses! 

Certainement bravo aussi à toute cette jeunesse qui agit, qui nous bouscule dans nos conformismes et qui prend ainsi la relève pour préserver notre si belle Nature qui manifestement est cruellement mise en danger!   

arctique,ours,polaire,arctic05,kaktovik,île barter,alaska,groenland,canada,phoques,morses,antarctique,l'appel de l'arctique,glace,fonte,climat,narvals,réchauffement,waterloo,banquise,calotte,glaciologue,pollution,berlaymont,océan,eskimaux,nanuq,rêve,cap'ten,pédagogie,éducation,jeunesse,nature,grand nord,écoles

Quel spectacle époustouflant que de contempler la magie de ces îles glacées folttantes égarées baignant dans un décor aquatique aux teintes bleues, obscures et mystérieuses...mais jusquà quand?

Et vous, vos enfants, vos (grands) parents, vos amis...pensez-vous que tout le monde s'en contre fou, pensez-vous que les gens savent mais n'y prêtent pas grande attention, pensez-vous au contraire que les gens agissent et que les mentalités évoluent...?

Partagez ci-dessous "en commentaires" vos sentiments et idées d'actions ou projets entrepris au sein de votre école, chez vous, via une association, dans votre quartier...

 arctique,ours,polaire,arctic05,kaktovik,île barter,alaska,groenland,canada,phoques,morses,antarctique,l'appel de l'arctique,glace,fonte,climat,narvals,réchauffement,waterloo,banquise,calotte,glaciologue,pollution,berlaymont,océan,eskimaux,nanuq,rêve,cap'ten,pédagogie,éducation,jeunesse,nature,grand nord,écoles

Colonie de morses qui se prélassent sous le soleil de minuit en mer des Tchouktches à hauteur du village de Wainwright au nord de l'Alaska...

Le problème, c'est que la glace se fait de plus en plus rare durant l'été polaire (juin à septembre) et les morses se retrouvent dès lors bloqués par centaines sur les plages du littoral septentrional... Cliquez ici >> 

Notre enseignement devrait, me semble-t-il, s’orienter vers davantage de cours pratiques liés à l’environnement, au bien-être, aux produits du terroir, au sens de notre planète, au ‘civisme éco systémique’.  Notamment rendre obligatoire pour l’obtention du diplôme d’études secondaires un "stage éducatif ou civique (social – humanitaire – environnementale)" de six mois.

D'ici là, prévoir dès la 1ère secondaire un cours de 2h/semaine que l'on pourrait appeller "civisme scientifique et pratique" où l'on enseignerait par exemple l'histoire et les fondements de la politesse sociale, de la justice, de la solidarité, de la démocratie et de l'autorité, la géographie du monde, les articles élémentaires du code civil, pénal, des droits de l'homme et de la route, comment remplir une feuille d'impôt, porter plainte, le rôle de la police, comment créer une ASBL, un site internet... enseigner l'écologie mondiale et comprendre des notions comme le Protocole de Kyoto, les principes du droit de la mer, le rôle des Nations-Unies, la convention des droits de l'homme, le compost, la richesse de l'eau, l'aide aux pays en voie de développement, le traité de l'Antarctique, les effets des pesticides, ...enseigner les bases du secourisme, visiter des centres d'aide aux personnes handicapées, des associations de préservation de l'environnement et des animaux...bref, plus de concret et de pratique pour faire face aux défis du quotidien!

Imaginez-vous alors le bouleversement culturel, l’ouverture de notre jeunesse vers autrui, vers les plus faibles, les plus démunis, vers une nature déjà si fragile… 

Quelle spirale positive cela créerait ! J’appelle cela le "renouveau sociétal et environnemental" (RSE) : par les jeunes, avec les jeunes et pour tous…

Soyons inspirés et agissons, comme ces jeunes, davantage à la préservation de Notre si belle Nature!

17/02/2012

Antarctique, au coeur de la Station polaire belge Princess Elisabeth...

Aujourd'hui, c'est au tour d'Olivier Pierre, journaliste belge chez RTL-TVI de découvrir les vents glacés du 6ème continent, de voir, d'entendre, de toucher et de ressentir l'Antarctique dans sa forme la plus pure.

Le voilà en ce moment  et ce depuis quelques mois au coeur de la Station polaire belge Princess Elisabeth à enregistrer des images inédites tant pour des séquences que vous avez déjà pu regarder récemment aux JTs de RTL-TVI, que pour des comptes rendus diffusés sur la radio de Bel RTL. Lui et son caméraman, Pierre Haelterman, préparent aussi un magnifique documentaire de 52 minutes qu'ils nous proposeront en 2012 ou 13 sur RTL-TVI. 

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,antarctica,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,navire,nature,olivier pierre,pierre haelterman,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

 Olivier Pierre, journaliste pour RTL-TVi en direct de l'Antarctique en compagnie de trois manchots empereurs...

Animé par la passion de son métier et par l'histoire des explorations polaires, Olivier Pierre souhaite, à chacune de ses "réalisations artistiques", nous transposer en Terra Incognita et rendre compte en images de la vie quotidienne de ces scientifiques, de ces hommes de terrain qui travaillent là sur place, loin de tout,  dans des conditions de froid parfois extrêmes et hostiles, au devenir de notre planète!

Nous sommes donc partis à sa rencontre pour une interview exclusive (ci-dessous) en direct de la Station polaire belge Antarctique Princess Elisabeth.  

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,antarctica,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,navire,nature,olivier pierre,pierre haelterman,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

 Station polaire belge Princess Elisabeth localisée à 1400 mètres d'altitude à Nunatak Utsteinen, Montagnes Sor Rondane en Territoire de la Reine Maud, en Antarctique oriental au 71°57 ' Sud - 23°20 ' Est - photo copyright Fondation Polaire Internationale.

Avant tout, un peu d'histoire! Souvenez-vous de 2007/2008, ce fût un grand cru dans le domaine polaire! 

De multiples projets scientifiques et culturels voyaient le jour aux 4 coins du monde pour célébrer l'Année Polaire Internationale (lisez ici l'article que j'ai écrit à cet effet) ! Sous l'impulsion de l'explorateur polaire belge Alain Hubert et de la Fondation Polaire Internationale basée à Bruxelles, l'élan de solidarité envahissait toute la Belgique. Le citoyen belge était une nouvelle fois au rendez-vous pour marquer l'histoire des pôles!

Le résultat fût extraordinaire, collectif et unitaire en ce 5 septembre 2007 :  l'inauguration à Bruxelles de la Station polaire belge Princess Elisabeth, un nouveau symbole belge d'engagement citoyen pour plus de recherches scientifiques en Antarctique! 

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,nature,olivier pierre,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

Dans le cadre de l'Année Polaire Internationale (API 2007/2008), sa majesté le Prince Philippe de Belgique, Président d'honneur de la Fondation Polaire Internationale présente le 5 Septembre 07 à "Tour et Taxis" à Bruxelles - Belgique le projet belge d'une future station polaire qui sera basée en Antarctique et portera le nom "Princess Elisabeth". 

Ohhhhh et comment, je me souviens de cette célébration historique! J'entends encore mon téléphone sonner quelques jours avant le jour J. Voilà au bout du fil le fort sympathique représentant de la communication de l'époque auprès de la Fondation Polaire Internationale, Mr Philippe Gosseries. "Toi qui est un passioné des pôles et qui nous aide de temps à autre, sais-tu te libérer pour venir photographier les invités à l'inauguration de la Station Princess Elisabeth au hangar "Tour et Taxis" de Bruxelles ... ". Et me voilà en présence d'un parterre de citoyens interpellés à cette "cause humanitaire et scientifique", de personnalités du milieu polaire, scientifique, politique et privé... et de sa majesté le Prince Philippe de Belgique. Quel souvenir, quel honneur, merci Philippe G.!  

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,nature,olivier pierre,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

Sa majesté le Prince Philippe de Belgique (à droite), Président d'honneur de la Fondation Polaire Internationale et Alain Hubert (à gauche), explorateur polaire belge et co-fondateur de la Fondation Polaire Internationale ont inauguré le 5 Septembre 07 au hangar de "Tour et Taxis" de Bruxelles la préconstruite Station polaire belge "Princess Elisabeth" qui sera ensuite emmenée au pôle sud pour être à nouveau érigée...   

La base polaire Princess Elisabeth construite sur la crête rocheuse d'Utsteinen en Terre de la Reine Maud à l’Est du pôle Sud à 1400 mètres d'altitude est unique sur le plan écologique avec son slogan "zéro émission", vu qu'elle fonctionne intégralement sur base d'énergies renouvelables. 

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,nature,olivier pierre,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

Première station polaire "zéro émission"...Belgium is back in Antarctica! 

Elle accueille depuis le 15 février 2009, des scientifiques belges et étrangers de toutes disciplines (en géologie, glaciologie, océanographie...) qui durant l'été australe (de novembre à mars) cherchent à mieux comprendre l'histoire de l'humanité, observent le phénomène mondial, inquiétant et rapide du réchauffement climatique et espérons-le, pourront nous suggérer de nouvelles solutions technologiques pour parer à la fonte des glaces, tant celle de la banquise arctique que celle des calottes glaciaires antarctique et groenlandaise. 

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,nature,olivier pierre,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

Maquette de la station Princess Elisabeth Antarctica - the first "zero émission" research station... 

Voici donc l'interview d'Olivier Pierre en direct du pôle Sud. 

- Pourquoi avoir quitté ainsi la Belgique pour les terres antarctiques et se retrouver 3/4 mois au milieu de nulle part au coeur d’un désert blanc glacé? Quelle est votre mission au sein de la base polaire belge Princess Elisabeth ?

Les histoires d’aventuriers et d’explorateurs m’ont toujours fasciné. J’ai découvert l’Antarctique et le mythe de la terre lointaine, hostile et difficile d’accès en lisant le journal de l’expédition de Jean-Louis Etienne qui entreprit la 1ère traversée du continent sans assistance en 89-90. A partir de ce moment-là, sur un mur de ma chambre d’étudiant était affichée une carte de l’Antarctique du magazine National Geographic.

Sans doute que j’ai cultivé dès ce moment-là le secret espoir d’y aller un jour.

Plus tard, comme journaliste, j’ai couvert nombre d’événements sur les pôles, dont le projet de création d’une nouvelle base belge en Antarctique. Ce jour-là, je me précipitai chez Gaston de Gerlache, chef de l’expédition et de la construction de la base Roi Baudouin en 57-58, pour recueillir sa réaction sur le retour des Belges en Antarctique dans le cadre d’un reportage pour le journal d’ RTL-TVI 

Après avoir réalisé bon nombre de reportages sur la station et sur la recherche polaire pour le journal télévisé sans jamais être du voyage, j’ai décidé de proposer à la chaîne un reportage sur l’intérêt de la construction d’une nouvelle station de recherche, sur l’intérêt des observations scientifiques réalisées dans la région et sur le quotidien des scientifiques et du personnel dans et autour de la station Princesse Elisabeth. Pour cela, il fallait envisager, avec le caméraman Pierre Haelterman, d’accompagner dans leur quotidien tous ces personnages qui allaient se succéder pendant presque 4 mois à la station.  

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,antarctica,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,navire,nature,olivier pierre,pierre haelterman,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

     Dans les entrailles d'une crevasse (sur le glacier à quelques kilomètres de la Station Princess Elisabeth)...

- Avez-vous la sensation d’être dans une "prison" ouverte vu l’étroitesse ou/et la promiscuité au sein de la Station Princess Elisabeth ?

On pourrait le voir de cette manière car on ne peut « s’enfuir » de l’Antarctique quand on veut ni comme on veut. Seuls quelques avions atterrissent à la station au cours de l’été austral, entre novembre et février. Les voisins sont à plusieurs centaines ou milliers de kilomètres de la station. Mais en réalité, c’est tout le contraire d’une prison. On vit en communauté, tous animés par la même passion de présence momentanée en Antarctique. Ici on se sent libre, libéré des contraintes de la vie quotidienne de Belgique, au grand air (et pur) la plupart du temps, dans un refuge qui est très confortable. La plus confortable des bases selon ceux qui ont déjà séjourné dans d’autres bases.

L’environnement est idéal au milieu de ces montagnes Sor Rondane magnifiques qui se donnent en spectacle tous les jours et de manière variée selon la météo. La lumière, le vent, la glace, la neige, autant d’éléments naturels avec lesquels nous apprenons à vivre tout en les admirant au quotidien.

S’il l’on compare cela à une prison, dans ce cas, il s’agit d’une prison dorée !

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,antarctica,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,navire,nature,olivier pierre,pierre haelterman,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

 Crown Bay: Magie de la glace (au coucher de soleil à Crown Bay, lieu de déchargement du navire)...

- Comment se déroule la vie de tous les jours ? Pouvez-vous nous décrire une journée type avec vos camarades ? Combien êtes-vous? Quid des rôles et tâches de chacun d'entre vous?

Notre temps est partagé entre les séquences à tourner pour le film (expédition océanographique de 12 jours à la côte, exploration des montagnes avec les géologues, vie quotidienne à la station, travaux d’aménagement ou d’entretien, …), les tâches quotidiennes de la vie en groupe et quelques coups de main au personnel de la base lors de travaux physiques qui réclament de la main d’œuvre bienvenues, comme la remplacement des 192 batteries de 84 kg chacune fin janvier. 

Les journées sont longues (10-12h de travail). Tout le monde se retrouve au repas sauf ceux qui, le cas échéant, sont partis à la côte à 200 km de la station pour y emmener ou rechercher du matériel comme lors du déchargement du navire Mary Arctica début janvier à Crown Bay. L’organisation du travail est soumis aux aléas du temps qui peut être très changeant et qui peut, en cas de  « white out », empêcher toute sortie à l’extérieur. Sauf exception, le dimanche est jour de repos pour les équipes de la base et les scientifiques. Une promenade autour de la montagne Utsteinen est alors envisageable ou une ascension d’un sommet avoisinant et même quelques descentes à ski…  

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,antarctica,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,navire,nature,olivier pierre,pierre haelterman,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

Déchargement du matériel du Mary Arctica - photo copyright Fondation Polaire Internationale

La population à la station varie selon les mois. Entre 15 et 30 personnes selon les arrivées ou départs d’équipes de recherches et selon les relèves de personnel assurées pendant la saison.

Parmi le personnel, il y a Alain Hubert, le chef d’expédition, Gigi, son épouse, chef de base, trois responsables de la construction générale, deux mécaniciens, 3 ingénieurs électriciens, un chimiste responsable du recyclage de l’eau, un chef-cuistot, deux guides de montagnes (dont l’un est aussi médecin), tous des volontaires passionnés qui étaient déjà présents pour la construction de la station ou qui ont proposé leurs services pour une période de variant entre un mois et demi et 3 mois et demi. 

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,nature,olivier pierre,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tviantarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,nature,olivier pierre,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

Intérieur de la Station polaire belge Princess Elisabeth, à droite c'est le coin cuisine...  

A ce jour, quelle est l’anedocte qui vous a le plus marqué?

Il y a beaucoup d’épisodes insolites à raconter tant le contexte est particulier et vu la durée du séjour. Ce qui marque se trouve dans le paysage immense et les notions de distance bouleversées, la lumière si spéciale, dont les nuits ensoleillées, le vent impressionnant, les quantités de neige phénoménales qu’il transporte, la glace bleue qu’il sculpte, le « white out » ou blanc total, les animaux si peu farouches…

Dans ce contexte, on se surprend à adopter des comportements qu’on imaginerait pas avoir ailleurs. Je me souviens particulièrement de ce moment où j’ai terminé les 40 pages d’un livre assis dans la neige en plein « white out » par -10 degrés, chaudement habillé bien sûr…

- La Station a pour vocation d’entreprendre des recherches scientifiques, pouvez-vous nous expliquer deux expériences/projets menées aujourd’hui par les experts sur place? En quoi, cela peux être définit comme essentiel pour nos générations futures ?

Pendant 12 jours, nous avons suivi une océanographe américaine dans le cadre du projet Bellissima de l’Université libre de Bruxelles.

La mission consiste à effectuer plusieurs mesures sous la banquise pour analyser certains paramètres de l’océan, comme la température de l’eau. Il s’agit en cela de mieux comprendre de quelle manière le réchauffement de l’océan influence les iceshelves, ces immenses plateformes de glaces flottantes qui se forment à l’intérieur du continent et s’écoule vers l’océan. Dans le cadre du réchauffement climatique, les chercheurs tentent de multiplier les mesures de ce genre surtout dans l’est de l’Antarctique, où peu de données existent sur l’éventuelle fonte des glaces.

Ensuite, nous avons crapahuté dans les montagnes Sor Rondane avec des géologues allemands qui cherchent à comprendre comment s’est formé l’Antarctique quand le supercontinent Gondwana s’est dispersé il y a 200 millions d’années. Ils ont ramassé environ 800 kg d’échantillons de roches qui devront ensuite être analysés en laboratoire.

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,antarctica,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,navire,nature,olivier pierre,pierre haelterman,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi 

Les géologues allemands Antonia et Andreas, (sur la zone de suture entre l'Antarctique et le continent Africain)...  

Cette mission touche moins le quotidien des gens que le réchauffement climatique, mais cette recherche fondamentale est utile à la compréhension de la formation de la Terre.

C’est ainsi que les Alpes, par exemple, sont toujours étudiées aujourd’hui alors qu’elles sont connues depuis longtemps et qu’elles sont beaucoup plus accessibles que les Sor Rondane !  

- Quel(s) message(s) de sensibilisation souhaiteriez-vous partager avec les lecteurs d’Ice & Green ?  

Je n’ai pas de leçon à donner mais j’ai remarqué qu’ici en Antarctique, où l’eau courante n’est pas disponible, on s’est habitués très vite à faire attention à notre consommation, surtout quand on s’est sait le temps et l’énergie que cela demande de pelleter et de faire fondre la glace pour avoir de l’eau…

Par ailleurs, je crois qu’en Belgique en général et en ville en particulier, nous nous sommes éloignés de la nature et vivons sans plus se soucier des éléments naturels qui peuvent survenir, comme la neige, le vent, les orages, … quitte à faire semblant d’être surpris par ces événements prétendus « exceptionnels ».

En Antarctique, la météo fait partie du quotidien et tout le monde s’adapte à ses « caprices », ou plutôt à sa normalité, même lorsque des sommes d’argents considérables sont en jeu pour les missions scientifiques. Si la tempête souffle ou que la visibilité est nulle, personnes ne sort, aucun avion ne vole, les missions prennent du retard, mais personnes ne s’en plaint, on fait avec car, dans ce voyage, le mauvais temps fait partie du « package »…  

antarctique,station polaire,station princess elisabeth,pôle sud,roald amundsen,zéro émission,iceberg,arctic05,fondation polaire internationale,pôle,antarctica,bel rtl,recherche scientifique,ski,froid,calotte glaciaire,alain hubert,jean-louis etienne,neige,océanographe,université,réchauffement,ulb,climat,géologie,biologie,terre,navire,nature,olivier pierre,pierre haelterman,journalisme,de gerlache,glaciologie,prince philippe de belgique,inauguration,tour et taxis,engagement citoyen,manchot,rtl-tvi

Lumière divine: Lumière australe de la Saint-Sylvestre (le ciel nous gratifie de ce spectacle le dernier soir de l'année 2011).  

Olivier Pierre, Pierre Haelterman et RTL-TVI vous donnent donc rendez-vous en avril pour la diffusion de leur docu de 52′ sur l’aventure scientifique en Antarctique: "...A l’occasion du centenaire de l’arrivée de l’explorateur norvégien Roald Amundsen au Pôle Sud, nous proposons de faire vivre le quotidien des scientifiques pendant l’été austral au départ de la station de recherche belge Princesse Elisabeth. Pendant 4 mois, nous accompagnons des glaciologues, géologues, biologistes belges, français, allemands américains ou japonais dans leur aventure au Pôle Sud. Avec eux, nous explorons les glaces de la côte nord-est, escaladons les sommets des montagnes Sor Rondane, participons aux bivouacs sur le plateau continental…A travers leurs expériences, nous essayons de découvrir cet immense continent de glace grand comme une fois et demi les Etats-Unis. Ils expliquent l’importance de cette machine climatique dans notre quotidien et l’intérêt de continuer, plus que jamais, à l’explorer, comme a commencé à le faire Roald Amundsen il y a un siècle...".  

En attendant, nous vous invitons à surfer sur le blog d'Olivier Pierre et de RTL-TVI  afin de découvrir en profondeur ses ressentis sur cette fabuleuse expérience qu'il est en train de vivre en plein désert blanc et glacial. A vos postes, pour voir très prochainement son reportage sur RTL-TVI !

Nous vous conseillons aussi de surfer régulièrement sur le site éducatif de la Fondation Polaire Internationale : les plus jeunes, parents, instituteurs (rices) profiteront des animations multimédias excellement faîtes pour comprendre et découvrir la magnificence des pôles, l'importance de l'Arctique et de l'Antarctique, le phénomème du changement climatique...ou/et de surfer sur mon site polaire www.arctic05.org !   

Soyons inspirés et agissons pour la préservation de notre Nature!

07/07/2011

SOS Planet à Liège-Guillemins!

L'exposition belge SOS Planet à la Gare de Liège-Guillemins est le rendez-vous universel sur le climat où se rencontrent les milieux scientifiques, économiques, politiques et pédagogiques. Prolongée jusqu'au 08/01/2012!

The SOS Planet Belgian in the city of Liège is the universal meeting point about the climate where scientific, economical, political and pedagogical circles will meet. Date extension of the event announced till the 08/01/2012!

 

SOS PLANET .jpg

Localisation :

Liege-Guillemins - gare Calatrava - 4000 Liège 1 - +32(0)4 / 224 49 38. L’expo est ouverte tous les jours SAUF le mercredi (jour de fermeture), de 10h à 18h. La billetterie ferme à 16h30...plus d'info sur www.sos-planet.eu